ninjas

100 bonnes raisons de lire « On ne peut pas lutter contre le système »

 

Vous vous souvenez peut-être de l’article que j’avais publié il y a quelques temps, sur les 100 bonnes raisons de lire Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir. Et bien j’ai décidé de recommencer avec 100 nouvelles bonnes raisons de lire mon nouveau roman On ne peut pas lutter contre le système ! Enjoy !

 

 

1.On ne peut pas lutter contre le systeme Parce que c’est un thriller haletant bourré d’action qui vous plongera dans les coulisses du pouvoir et des ONG.

2. Parce que vous pourrez vous en servir pour emballer le caca du chat quand vous aurez arraché les feuilles de mon premier roman Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir (si vous n’avez toujours pas de programme télé).

3. Parce qu’un roman qui commence par la destruction du système financier mondial et le lynchage de banquiers, c’est quand même cool.

4. Parce que tout le monde à un budget « pitié » annuel (mais si, l’argent qui vous sert à payer les places de concert de votre pote mauvais guitariste, à acheter les croûtes minables de votre belle-mère, ou à acquérir les boîtes de camembert « scrapbooké » de votre tata) et que je vaux bien ce budget pitié.

5. Parce que vous êtes un précurseur, et que vous adorez étaler votre snobisme en faisant découvrir les auteurs de demain à votre entourage ébaudi.

6. Parce que vous avez A-DO-RÉ Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir et que la vie ne vous a plus jamais paru la même, que les autres livres vous semblent à présent insipides et ennuyeux, et que On ne peut pas lutter contre le système est votre dernier espoir de retrouver un frisson d’exaltation.

7. Parce que vous avez DÉ-TES-TÉ Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, et que vous voulez lire quelque-chose de vraiment différent avec de l’action, un peu d’humour, de la violence (et du sexe).

8. Parce que après l’avoir lu vous pourrez briller dans les dîners mondains par votre culture financière, car les dérivés de crédit, les actifs pourris, la titrisation d’actifs et les véhicules d’investissement n’auront plus de secrets pour vous.

9. Parce que vous exécrez l’hégémonie des éditeurs parisiens qui imposent leur culture insipide à l’ensemble de notre belle et grande nation (ça tombe bien, On ne peut pas lutter contre le système est édité hors système).

10. Parce que le livre est disponible sur supports électroniques (ipad, kindle et autre) pour une somme dérisoire (2,99 euros, soit le prix de deux baquettes de pain ou de 3 knackis –pas des knackis balls, elles sont beaucoup plus chères, d’ailleurs je trouve que c’est un peu de l’arnaque, parce que franchement, il y a beaucoup moins à manger dans un pot de knackis balls que dans les knackis standards. En plus, je ne parle même pas du fait qu’il y ait trois fois plus de peau et que…).

11. Parce que c’est une vraie démarche artistique qui n’a pour but de me rendre riche, mais de faire des bouquins sympathiques à faible coût (toutes les marges ont été rognées à mort et que tout ce qui est gagné est réinvesti dans le bouquin).

12. PARCE QUEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!

 

 

 

 

13. Parce que c’est un livre qui vous fera voyager aux quatre coins du monde, de Londres à  l’Ouganda en passant par les USA et ma merveilleuse Bourgogne chérie (terre viticole bénie des dieux qui m’a accueilli, respecté et aimé 😉 ).

14. Parce qu’il y a une belle histoire d’amour, mais sans sirop dégoulinant sur de la guimauve parfumée aux pommes d’amour et au miel.

15. Parce que la fin est très surprenante et vous laissera le cul par terre (garanti)

16. Parce qu’il y a une partie de l’action qui se passe en Ouganda. Et que ça reste quand même super rare les bouquins qui parlent de l’Ouganda (est-ce que vous savez le situer sur une carte, l’Ouganda ? Et même, est-ce que vous connaissez la capitale de l’Ouganda ? Encore pire, vous pouvez citer un personnage de l’Ouganda ? Ben vous voyez !).

17. Parce que vous vous reconnaissez dans le combat mené par Greepeace face au libéralisme forcené qui broie des êtres humains, qui détruit l’environnement, et qui mène l’humanité au bord du gouffre.

18. Parce que vous détestez ces idiots de Greenpeace qui ne savent que saboter les gagne-pain des travailleurs dans des opérations grandiloquentes.

19. Parce que je me suis drogué au café et que je n’ai pratiquement pas dormi pendant des mois pour arriver à écrire ce bouquin, que ma copine a failli me quitter et que mon chat me fait la gueule, et que du coup, ça vaut bien une compensation.

20. Parce que ce livre vous permettra de résister à une invasion extra-terrestre (attention, uniquement s’ils sont allergiques à la cellulose. Quoi, vous ne savez pas à quel point c’est important ? Voir ici).

21. Parce que si votre train est en retard, vous serez heureux d’avoir quelques minutes (heures) en plus pour vous occuper et vous ne râlerez pas contre ces crétins de fonctionnaires fainéants de la SNCF (et de la Région, si vous êtes bloqués dans le TER).

22. Parce que Docteur House a trouvé ce bouquin super (en réalité, il l’a trouvé nul à chier, mais vu comme son bouquin à lui était pourri, c’est plutôt un gage de qualité).
Roman tout est sous contrôle

23. Parce que vous pouvez lire les premières pages du bouquin gratuitement : ici.

24. Parce qu’aucun animal n’a été maltraité pour la réalisation de cet ouvrage (enfin sauf gribouille, qui s’est pris une bonne raclée le jour où elle a fait tomber le pc de la
table alors que je n’avais pas sauvegardé).

25. Parce ma petite sœur a dit qu’il était trop bien (et elle travaille à Cultura, alors elle SAIT).

26. Parce que vous souhaitez promouvoir une littérature différente et indépendante.

27. Parce que le livre est deux fois plus gros que Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir et qu’en plus, il est au même prix ! Soit deux fois plus de bonheur !

28. Parce que je suis n°1 des ventes à Pitivier-sur-Marne  (oui, c’est le village de ma belle-mère, et il n’y a que 25 habitants pour 300 chèvres, il n’empêche que je suis n°1 des ventes là-bas).

29. Parce que les thématiques abordées (OGM, finance mondiale, intrigues politiques) sont complexes, bien détaillées, et expliquées avec pédagogie.

30. Parce que vous voulez connaître un peu mieux le monde dans lequel vous vivez.

31. Parce que j’ai un super charisme et que je vous ORDONNE de l’acheter.

32. Parce que Dieu vous le rendra (peut-être).

33. Parce que le roman est truffé de références à mes précédents livres et à mon blog et que si vous commentez régulièrement, vous avez une bonne chose d’y apparaître.

34. Parce que mon chat fait une nouvelle apparition dans l’histoire. Et que vu comme c’est parti, elle risque d’apparaître dans tous les livres à venir.

35. Parce que si personne n’achète mon bouquin, je vais arrêter d’écrire et vous serez très tristes, mais ce sera trop tard, et ça ne servira à rien de venir me chercher dans un monastère bouddhiste au fin fond du Cambodge pour me faire revenir. Ce sera niet !

36. Parce que le milieu de l’édition m’agace prodigieusement (voir ici) et que ce serait un beau pied de nez si mon
roman était un succès.

37. Parce que si j’en vends 100 000 exemplaires, je me mets à poil sur Internet.

38. Parce qu’un livre est un bon support d’entraînement aux arts jedi (ben oui, c’est mieux de commencer à soulever 500 grammes par la pensée qu’un vaisseau spatial de 6 tonnes).

39. Parce que la couverture est super originale, avec son bel euro en flamme.

40. Parce qu’il y a beaucoup d’action !

41. Parce que vous aimez les débauches d’acronyme et que vous crevez d’envie de savoir ce qu’est l’ANSES, l’AFSA, la FDA, le HCB, l’AFFSA, l’OCDE, l’OMS, l’UE et la DCRI.

42. Parce que le papier intérieur est très joli, et que j’ai fait de belles lettrines, de belles césures pour faire encore plus joli (et que j’ai évité les lignes veuves et orphelines moches).

43. Parce que ça ne sert à rien de dépenser votre argent pour aller voir M.I.B. III au cinéma : il est nul.

44. Parce que lire est un acte introspectif qui permet de mieux se connaître soi-même.

45. Parce qu’une fois, après un voyage en Thaïlande et avoir mangé un plat de porc avarié, un singe volant avec des collants m’a affirmé que l’ensemble de la population de cette planète devait acheter mon livre, sinon elle serait détruite dans les flammes de l’Enfer.

46. Parce que pour chaque commande, vous avez droit à une belle dédicace personnalisée !

47. Parce que les moineaux ne savent pas lire.

48. Parce que le livre a obtenu des superbes critiques, exemple : ici.

49. Parce que vous n’allez pas dire que j’ai sué sang et eau pour construire une boutique en ligne sur le blog pour rien !

50. Parce que c’est un thriller français, et que c’est la mode du moment de mettre en valeur notre beau patrimoine local, comme la saucisse de Morteau, le nucléaire, et la mauvaise humeur.

51. Parce que si vous avez déjà acheté Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, ce serait idiot de ne pas avoir l’intégrale de J. Heska.

52. Parce que je m’engage à rembourser deux fois la différence si vous n’êtes pas satisfait de la lecture (non, je déconne).

53. Parce que j’ai changé de trame narrative et de thème afin de surprendre complètement le lecteur, et de ne pas devenir comme ces écrivains pour lequels on dit « bof, c’est toujours pareil ».

54. Parce qu’avec sa belle couverture noire, vous pouvez vous fabriquer un costume de ninja. ninjas

55. Parce que c’est le roman le plus vendu de tous les temps (enfin, un jour).

56. Parce que si 2012 sonne réellement la fin du monde, ce bouquin à de fortes chance de rentrer dans l’histoire comme une des dernières œuvres parues avant la destruction de la
Terre (Ah merde, si la Terre est détruite, il n’y a plus d’histoire…).

57. Parce que vous voulez vous faire plaisir (non, vous ne vous ferez pas plaisir en achetant l’intégrale de Harry Potter).

58. Parce qu’un livre est éternel et ne s’abîme jamais (de même, si la taille de l’impact est inférieur à une pièce de deux euros, vous pouvez injecter de la résine spéciale et il paraîtra comme neuf).

59. Parce que vous n’allez tout de même pas salir la mémoire de tous ces arbres morts pour la grande cause !

60. Parce que je n’ai pas mis de DRM dans la version électronique, et rien que pour ça, je mérite votre amour inconditionnel.

61. Parce que vous avez le droit de le prêter à votre entourage et que ça, c’est interdit dans l’industrie du disque ou du film (on vous mettrait en tôle pour quarante ans avec des violeurs et des trancheurs de gorge).

62. Parce que ce livre peut servir à isoler votre maison (si, si, c’est vrai, regardez le reportage de E=M6 du 24 février 2011).

63. Parce que vous pouvez vous en servir pour agacer votre petite sœur qui vous a piqué la télécommande de la télévision pour regarder Plus Belle la Vie en le lisant à haute voix.

64. Parce que Chuck Norris ne lit que trois livres : Chuck Norris, par Chuck Norris, Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir par Chuck Norris et On ne peut pas lutter contre le système par Chuck Norris aussi (je n’allais pas le contredire). Et qu’il vaut mieux aller dans son sens.

65. Parce que On ne pas lutter contre le système, c’est un titre à rallonge qui est super classe (plus classe en tout cas que Les Yeux jaunes des
crocodiles
ou Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites).

66. Parce que ce roman est noir comme un café serré, mais qu’il y a quand même de l’espoir.

67. Parce que la campagne présidentielle vous a bien saoulé et que ce livre vous aidera à passer à autre chose.

68. Parce que le roman vous expliquera pourquoi les banques dominent nos vies et pourquoi on ne peut absolument rien y faire.

69. Parce que vous vous crevez les yeux toute la journée sur un écran. Au moins avec un livre, vous reposerez vos rétines.

70. Parce que vous pouvez parler de quelque-chose devant la machine à café et passer enfin pour un lettré plutôt qu’un beauf passant son temps sur radio bière-foot (la radio de la bière et du foot, à la télé).

71. Parce que vous pouvez me piquer les idées pour écrire votre propre histoire, encore plus géniale, et qui va révolutionner le monde.

72. Parce que si vous voulez pouvoir télécharger illégalement le film un jour, il faut que je vende plein de bouquins.

73. Parce que ce livre a une sérieuse chance de remporter le Goncourt 2013 (en cas d’attentat nucléaire sur Paris)

74. Parce que vous pouvez lire tout en conduisant (ah non, zut, on n’a pas le droit)

75. Parce que si vous n’achetez pas mon livre, j’exécute le chat.

76. Parce que cela permet d’engager la conversation dans le RER (« Je l’ai lu aussi, il est pas mal, ça vous dirait de boire un café puis de faire sauvagement l’amour dans une chambre d’hôtel sordide à Montparnasse ? »)

77. Parce que vous aimez les histoires à rebondissements.

78. Parce que vous pouvez vous en servir pour draguer votre mignonne petite collègue, au lieu du lui parler de votre dernière partie de WoW ou de CS, et de Star Wars.

79. Parce que ça vous donne une bonne excuse de glandouiller dans le lit samedi matin au lieu de nourrir le chat, de passer l’aspirateur, de nettoyer les vitres et de payer les impôts.

80. Parce que ça vous permet de découper les caractères imprimés pour réaliser une lettre anonyme de menace à votre voisin qui met le son de ses pornos à fond le matin à 7h30 pendant que vous prenez votre petit-déjeuner.

81. Parce que si vous m’envoyez un mail, je réponds toujours, même si vous dites que mon livre est nul.

82. Parce que le roman a failli être édité chez les plus grandes maisons d’édition (pour de vrai), et que ça montre à quel point il est bien.

83. Parce que je fais avant tout des livres pour les lecteurs, pas pour enfiler des perles stylistiques et me vautrer dans ma suffisance.

84. Parce que les héros ne sont pas plus beaux, plus intelligents, ou plus forts que la moyenne (enfin, sauf Marty). Ils restent humains, avec leurs qualités et leurs défauts.

85. Parce qu’une fois le livre terminé, vous n’aurez qu’une envie : le relire avec un nouvel angle de vue.

86. Parce que contrairement à Transformers 3, il y a un vrai scénario !

87. Parce que vous pouvez vous en servir pour fabriquer une bombe nucléaire : ne me demandez pas comment faire, MacGyver y arrive très bien, lui.

 

 

88. Parce que vous avez beau ne pas être heureux, ne pas avoir de copine, avoir un chien colérique et vengeur, un patron qui vous persécute, une voisine qui vous fait chier, vous pouvez vous évader de votre quotidien.

89. Parce que vous me suivez depuis le début du blog, et que vous avez envie de découvrir si je tiens la route sur la distance.

90. Parce que la lecture reste l’activité la moins chère en coût / horaire.

91. Parce qu’en achetant ce livre, vous n’engraissez pas les grands groupes multinationaux et le système financier mondial (juste moi).

92. Parce que la lecture est une excuse excellente en voiture pour ignorer votre cousin fan de tuning et de Johnny, et pour vomir sur ses sièges baquets tout en cuir (« excuse-moi, je suis toujours malade quand je lis en voiture »).

93. Parce que ce roman n’évoque ABSOLUMENT PAS Justin Bieber, Matt Pokora, Mickael vendetta, ni même Nikos Aliagas.

94. Parce que la lecture prend le contrepied de notre époque où tout va trop vite, où on ne finit jamais rien, où consomme la culture comme des chocolats un soir de nouvel an et où finalement on regarde le train passer sans forcément arriver à grimper dedans.

95. Parce que entre ça et Secret Story, franchement…

96. Parce que vous aimez bien faire craquer le bruit des pages sous les doigts, ou parce que vous aimez tourner les pages de votre kindle et vous époustoufler devant la magie de l’encre numérique.

97. Parce que quand vous aurez commencé à le lire, vous ne pourrez plus le lâcher !

98. Parce qu’il est écrit par un jeune auteur hyper talentueux, sympathique, beau, intelligent et charismatique (et modeste, en plus ;-)).

99. Parce que plutôt que d’aller perdre votre temps à mater les vidéos débiles de Norman, de Cyprien ou du joueur de grenier sur Youtube, cultivez-vous un peu !

100. Parce que les nazis brûlaient les livres (Yeah ! J’ai fini sur un point Godwin !)

 

 

Rencontre nazie

 

Et n’oubliez que pour commander mon fabuleux roman, c’est soit ici dans la boutique, ou directement chez Amazon !

 
 
 

11 réflexions au sujet de « 100 bonnes raisons de lire « On ne peut pas lutter contre le système » »

  1. Et mainenant, Robert, c’est à toi de prêcher la bonne parole autour de toi : dans ta famille, auprès de tes amis, dans ton entourage professionnel. Tous doivent acheter mon roman afin d’être
    sauvé du singe volant à collants (raison 45) !

  2. Bonsoir,
    Je n’ai pas eu le courage de lire les 100 raisons. Mais j’ai lu votre roman (enfin). J’ai A-D-O-R-E ! Je ne peux que le recommander !

  3. Ok, à la dixième j’étais convaincue (comment ça, je l’ai déjà lu) et bien oui, j’ai été convaincue que maintenant je vais aller l’acheter ! Un peu dommage que vous ne soyez que sur Amazon car j’exècre un peu ces grandes boutiques en ligne qui assassinent les librairies indépendantes mais bon, pour vous, je vais faire un effort ! 😀

    Et aussi parce que je ne veux pas vous exécutiez la 75e raison, j’aime trop les animaux.
    Et que la 85e m’a fait prendre conscience que c’était vrai. Dommage que j’ai 400 autres livres qui m’attendent chez moi.
    Et j’espère que j’aurais le droit à une dédicace personnalisée, sinon je pourris votre site d’indésirables ! et c’est dit avec gentillesse, si si c’est vrai !
    Enfin, pour finir ce long commentaire bordélique, je veux compatir avec votre copine, habitant également avec un « écrivain », je la plains (on peut peut-être monter un comité de compagnes d’écrivains irrascibles et fanatiques ?).
    Bref, d’ici peu (à mon prochain salaire), il y a des chances que vous receviez une commande de moi.
    Bien à vous !
    Sophie Courtel

    • En plus, la dixième, l’argument il est massue (knackis balls) 😉
      Ah oui, malheureusement je ne suis présent que sur Amazon, mais il a tout de même beaucoup d’avantages pour un auteur auto-édité : le réseau de distribution ne me coûte pas cher (les frais sont prélevés à chaque vente de bouquin et pas avant) et, surtout, cela me permet de vendre des livres presque 50% moins cher que si je les diffusais en librairie (ex : Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir était avant à 14.95, alors qu’il n’est à présent plus qu’à 9.50 euros pour une meilleure qualité d’impression ;-)).

      Hi, hi, la 75ème raison marche toujours, j’aurais dû la mettre en n°1 🙂
      Ah zut, c’est vrai que pour la dédicace personnalisée, ce n’est plus possible parce que je passe à présent par Amazon (avant, c’était moi-même le distributeur). Mais on peut s’arranger en fonction de l’endroit où vous habitez, de mes futures dates de dédicaces, ou du bon vouloir de la poste 😉

      Compagne d’écrivain ? ça m’intéresse ! Il y a possibilité de te trouver ses ouvrages quelque part ? C’est vrai que ça ne doit pas être facile tous les jours, j’arrive même à plaindre Ava parfois, dans mes rares moments de lucidité 😉

Laissez un commentaire...