Aventure Caraïbes (10) : la cascade au caramel enchanté et la rivière de bonbons

 

 

Aventure Caraïbes ? C’est quoi ?

Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4,

Episode 5, Episode 6, Episode 7, Episode 8,  

Episode 9, (ça commence à faire beaucoup)

 



 forêt— Puis-je savoir quel complot êtes-vous en train de fomenter pour m’estourbir, fidèle serviteur de petite taille ?

Passe-partout stoppa, fixa Lara, puis retira la poignée de terre qu’il venait de jeter sur le visage de
Frederik-le-sanguinaire.

— Tu… Tu es vivant ?

Le pirate se releva, dégageant la boue épaisse qui recouvrait son corps.

— Il me semblait pourtant bien avoir émis la volonté de me battre en brave, et non pas me rouler dans ce terreau dégoûtant. Je n’aime point violenter les esprits simples, mais vous allez m’y obliger. 

— Tu étais mort ! Le Predator t’avait transpercé de part en part. Je voulais t’enterrer avec Coco…

— Il est possible que j’eusse omis de vous conter ce détail.

Lara Croft et Passe-partout lui lancèrent des regards interloqués.  

— Je ne puis point mourir. Avec mon hardi équipage, nous avons découvert voilà plusieurs lunes un trésor maudit, et depuis, nous sommes frappés d’une malédiction d’immortalité de corps et d’esprit.  

— Bon ben c’est bon ! intervint Lara. Tu ne vas pas nous raconter ta vie non plus ! J’en ai marre de ces conneries, allez, il faut continuer !

— Et Coco ? demanda Passe-partout, rempli d’espoir. 

Frederik haussa les épaules.

— Notre compagnon repose en paix dans un monde meilleur…

— Au paradis ?

— Que nenni. Dans la boue. Vous le voyez pourtant bien, infâme petit être.

 

Le groupe reprit sa progression tant bien que mal. La jungle semblait sans fin. L’avancée était difficile. La chaleur, étouffante. Et toujours aucune trace de Martine et de ses nazis.

Lentement, le jour se décida à mourir. La moiteur commença à se dissiper, l’atmosphère arbora des teintes orangées, quelques nuages rosés flottant au gré du vent, et les palmiers se parèrent de couleurs plus foncées.  

Passe-partout au bord de l’épuisement donna un coup de machette dans un fourré et déboucha sur une clairière dominant un immense
cratère grouillant de jungle.  

— Fidèle nain ! s’exclama Frederik. Là-bas ! Ce sont nos détrousseurs !

Passe-partout épaula son fusil et regarda dans la lunette. Il y vit Martine, le Colonel Adolfo Ein Inmer Schaaft et
son équipe. Ils descendaient par un sentier le long de la dépression et avaient pratiquement atteint le fond du cratère. Non loin d’un temple à moitié enterré sous la végétation.

filet caramel beurre saléMartine ouvrait la marche. Elle portait toujours ses cuissardes de Francis Lalanne, et avait ajouté des lunettes de soleil à la Top Gun. Elle tenait, fermement dans ses bras, le paquet de Chocapic. Le colonel Adolfo Ein Inmer Schaaft suivait juste derrière, il aboyait ses ordres à une trentaine d’hommes jeunes et gaillards, habillés d’uniformes de la Wehrmacht.

— Ils ont beaucoup trop d’avance… Ils ont presque atteint le temple.

— Tout n’est pas perdu, déclara Lara en pointant du doigt un panneau indicateur au bord de la falaise.

Un hologramme de Pico apparut et les informa qu’ils étaient arrivés à la fin de leur aventure, mais que s’imposait à présent un choix lourd de conséquence. Deux chemins se mirent à clignoter. Le premier, celui de l’est, représentait un sentier serpentant tranquillement dans le cratère. Trois heures de marche avec un passage à la cascade au caramel enchanté et à la rivière de bonbons. Le second, celui de l’ouest, était un téléphérique connecté directement au temple. Deux minutes de descente en cabine climatisée avec rafraîchissements.

— Et bien, ça me paraît évident, déclara Passe-partout en replaçant les bretelles de son sac à dos et en s’engageant sur le sentier est.

— Qu’est-ce que tu fais ? s’énerva Lara. Ils ont été assez bêtes pour prendre le sentier ! On peut arriver avant eux ! Sans effort ! Et gagner le chocapic doré ! Et rentrer chez nous !

Passe-partout fit une moue.

— Mais à quel prix, Lara ? Si nous devons perdre notre âme d’être humain en évitant la cascade au caramel et la rivière de bonbons, je ne vois même plus l’intérêt de toute cette aventure.

Les épaules de Lara s’affaissèrent. Elle réfléchit un instant, soufflé par l’argumentation solide de son compagnon, puis s’avança vers lui. Elle lui agrippa l’oreille et le tira sur l’autre chemin en vociférant une série d’insultes.  

 

 

Moche et, en plus, vulgaire, se dit Passe-partout alors que le téléphérique lui apparaissait au détour d’un virage.

 

 

À suivre…

 

 

11 réflexions au sujet de « Aventure Caraïbes (10) : la cascade au caramel enchanté et la rivière de bonbons »

    • Moi c’est ce que j’aurais fait : prendre un rafraîchissement au téléphérique, puis direction la cascade de caramel et la rivière de bonbons ! Il y a des priorités dans la vie : vaincre les nazis ou se baigner dans une cascade de caramel 😉
      Martine manque crûellement de jugement… C’est ce que je voulais dénoncer dans ce texte : le manque total de sens des priorités de la gente féminine.
      * Se sauve avant de recevoir des cailloux *

Laissez un commentaire...