Aventure Caraïbes (11) : et notre empire renaitra de ses cendres

 

 

Aventure Caraïbes ? C’est quoi ?

Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4,

Episode 5, Episode 6, Episode 7, Episode 8,  

Episode 9, Episode 10,  (ça commence à faire beaucoup)

 

 

1 semaine plus tôt (et oui, encore)

 

helicoptère vision nocturneLe ciel était d’un noir profond. Sans lune, ni étoiles. Les nuages épongeaient leur trop plein d’eau sur le parking isolé sans vouloir s’arrêter. Martine leva les yeux, seul ce bourdonnement si particulier la renseignait sur l’imminence de l’atterrissage. Elle retira le fumigène rouge du centre de l’héliport et le lança dans le fossé. La carlingue sombre de l’hélicoptère transperça soudain la couverture nuageuse et apparut dans les projecteurs.

L’oiseau de fer se posa lourdement sur la piste improvisée. Une énorme croix gammée bordeaux décorait son flanc. Remplie de fierté, Martine se précipita sur la portière. Deux hommes en sortirent. Leurs décorations clinquaient sur des uniformes d’officiers de la Wehrmacht.

— Général Adolfo Ein Inmer Schaaft, Colonel Erwin Schouklov Graffeinmeyer. C’est un honneur de vous rencontrer, exulta Martine en accomplissant un salut nazi énergique.

— Nous avons été très heureux d’abbrendre vodre découverte, agent Martine, lança le Colonel en s’éloignant de l’hélicoptère. Cela faisait plus de six mois qu’aucun nouvel objet n’avait été decoubert par nos services. Vous êtes promus au grade de Capitaine. 

Un rapide sourire traversa le visage de la jeune femme. La pluie dégoulinait sur son front et trempait ses vêtements, mais, malgré tout, une chaleur intense irradiait son corps.

— Vous parlez dans votre rabbort d’un objet mystérieux, enchaîna le Colonel. Mondrez-le-moi.

La jeune femme aux cuissardes sortit le difflucteur dimensionnel de sa poche et le tendit à son supérieur. La totalité de sa surface était occupée par un message apparu peu de temps après l’évasion spectaculaire de Passe-partout : « Hey ! C’est parti pour la 1ère étape, le pays du blé magique ! Appuie pour confirmer ».

— C’est une sorte de guide numérique, Colonel. Il nous a été donné lorsque nous avons accepté la mission sur le paquet tridimensionnel. Il va nous téléporter sur le lieu de la première épreuve. Il est également en capacité de matérialiser certaines de nos pensées, pour nous offrir une aide.

— Très intéressant… répondit-il en levant l’objet vers le projecteur de fortune qui avait été installé à la hâte.

— Il y a une autre équipe. Celle d’un animateur de supermarché. Un nain dont le nom de scène est Pisse-partout. C’est lui qui a découvert le paquet de chocapic, et il a déjà dû commencer l’aventure. Nos agents ont retrouvé sa voiture abandonnée au centre du village de Pètemolle-les-Rivalis.

— Un nain ? Il ne fera bas le poids face à la force de l’aigle nazi…

— Permettez-moi de… Il ne faut guère le sous-estimer. Le difflucteur a tendance à aplanir les avantages. Ce nain maléfique a invoqué une sorte de clochard habillé comme au XIIIème siècle qui a abattu un de mes hommes.

— Scheiße ! Nous allons donc avoir de la concurrence. Ça me rappelle mes glorieuses années de la campagne de Russie.

rue flaque d'eau— Mais ce chocabic doré, demanda Adolfo, qu’est-il en cabacité de nous apporter ?

Martine tendit le paquet en carton détrempé.

— La richesse éternelle. Mais je pense que c’est une métaphore. Étant donné les capacités techniques du difflucteur, je crois que nous pourrons enfin récupérer un artefact très puissant…

Martine s’arrêta. L’émotion étreignait sa voix.

— Ya ? Continuez.  

— Je… Je pense, mon Général, que le chocapic doré pourrait être assez puissant pour ramener le Führer à la vie, et rétablir la domination du Reich sur le monde entier.

Les deux officiers restèrent une seconde sans voix, puis échangèrent des regards emprunts d’espoir.  

— Il nous reste ce grain de sable dans les rouages. Passe-partout, le nain.

Le Colonel porta à la bouche un talkie-walkie dans lequel il énonça une série d’ordres en allemand, où il demandait à son avion cargo de parachuter immédiatement ses troupes sur zone.

— Nous pardons dans cinq minutes avec les soldats. Soyez prête.

Martine fixa le logo clignotant. En dessous, était indiquée la progression de l’équipe A de Passe-partout, toujours coincée à la première épreuve.

 

Et dire que le dernier espoir du monde libre reposait sur les épaules de ce nain pathétique.

 


À suivre…

 



10 réflexions au sujet de « Aventure Caraïbes (11) : et notre empire renaitra de ses cendres »

  1. Hé, hé, contrairement à ce que je raconte sur le blog, je suis un homme heureux et épanoui en couple !
    * c’est bon ma chérie, tu peux poser ce couteau, je l’ai bien dit sur le blog *

    😉

Laissez un commentaire...