Concert Hero

 

 

Un silence religieux empoigne le vaste espace. La foule attend, impatiente.

Je lève la main en hauteur, largement au dessus de ma tête, et je l’abats violemment en faisant un demi-cercle. Le
premier son s’extirpe de ma guitare. Le souffle des spectateurs se suspend. Je me déchaîne ensuite sur une succession d’accords, de pull-off et de hammer-on. Des sonorités cristallines,
hypnotiques, enveloppent la salle de concert. Le public est subjugué par mon intro impeccable. Le batteur, le chanteur puis le bassiste et l’autre guitariste prennent le relais. Le rythme
s’accélère, mes doigts se promènent sur les touches, je domine largement par mon charisme les autres musiciens.

 

Le public s’anime, il se met à sautiller et à scander mon nom. Je donne toute ma puissance dans mon bras. Quand j’attaque
le refrain final, c’est l’apothéose. Ils sont tous concentrés sur chacun de mes mouvements. La sensation grisante de sentir le monde dans le creux de sa main.

La musique prend fin. Je salue l’assemblée. Elle lance un rappel. Elle est transcendée par ma prestation. Alors que je me
prépare de nouveau à déchaîner les enfers sur mon instrument, une femme surgit sur la scène et se dirige vers moi. Elle attrape ma guitare et tire en arrière pour me la voler.

— T’es gonflé, c’est mon tour !

Je ne comprends pas. J’interpelle la sécurité, mais personne ne vient à mon secours. Le public qui m’adulait une minute
auparavant reste figé. J’essaie d’expulser moi-même cette groupie, mais elle n’en démord pas, elle veut mon instrument.

— Il faut vraiment que tu redescendes sur Terre plus souvent, toi !

 

Je retire la bandoulière et je tends la guitare à Ava, vaincu. C’est la dernière fois que je joue à
Guitar Hero avec elle…



12 réflexions au sujet de « Concert Hero »

  1. Si tu ne veux ,pas lui donner la guitare, t’as qu’à faire comme Sid Vicius, l’ancien guitariste des Sex Pistols: tu attrapes la guitare par le manche, tu te rapproches des enceintes (ou tu peux
    auusi rester où tu es, ça marche aussi, mais c’est moins drôle) et BOOM!!

  2. Oui, je comprends.

    Sinon, Emmanuel, le « E » se prononce « I » en anglais, donc ils ne prononcent pas ce « Hey! » pour te rendre hommage. Et ce même si pour toi le « E » se prononce « é ».

  3. Hé, hé, la discussion commence à être pointue… Surtout que je ne sais même pas s’ils disent vraiment « Hey », mais ce sont plutôt des applaudissements et des « YEAAAAAAAH ». Et si c’est ça, c’est
    tout un pan de la théorie unifiée qui tombe 😉

Laissez un commentaire...