tchin-tchin champagne toast nouvel an

L’an dernier j’étais encore un peu prétentieux, cette année je suis parfait

 

petit fourJ’enfourne un petit-four dans ma bouche. Mes papilles explosent de bonheur. C’est comme une déflagration de délicatesse et de légèreté. Je regarde autour de moi. Mes amis sont tous occupés à danser. J’attrape le Tupperware dans mon sac pour voler l’assiette de douceurs, mais soudain, Lucie me saute dessus.

— Tu fais quoi ?

— Rien… Je voulais juste faire prendre l’air à… ma boîte.

— C’est quoi, tes bonnes résolutions ? me demande-t-elle.

La conversation attire immédiatement l’attention.

— Oh oui ! ajoute Paco qui traînait à côté. Il en a bien besoin !

— Hé ! hurle Perrine en baissant la musique. J va nous donner ses bonnes résolutions ! Y a du boulot !

Un attroupement se forme autour de moi. Je ne me peux m’empêcher d’émettre un sourire condescendant.

— Des bonnes résolutions ? Moi ? Mais pourquoi diable ?

Devant leurs regards insistants, mon verre de champagne à la main, je hausse les épaules. Une si grande naïveté est presque attendrissante. J’ai envie de caresser leur cheveux et de pincer leurs joues mignonnes en leur disant qu’un jour, ils comprendront ma grandeur.

— Tu plaisantes, là ? demande Lucie.

Ils se mettent tous à fixer Ava, qui soupire d’un air entendu.

— Maintenant, vous savez.

Je souris. Je ne comprends pas.

— Non, il rigole, c’est obligé, intervient Jérôme. Alors, J, c’est quoi tes bonnes résolutions pour t’améliorer ?

Je me décide de leur expliquer en utilisant des mots simples, et en illustrant mes propos.

— Je n’en ai nul besoin. Comment la perfection pourrait-elle être perfectible ? Demanderiez-vous à la neige d’être plus blanche ? Au soleil couchant d’être plus beau ? À la rosée du matin d’être plus humide ? À l’océan d’être plus vaste ? À Nikos Aliagas d’être plus charismatique ? Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi J. Heska n’a nul besoin de s’améliorer.

— Tu t’enfonces, mon cœur, soupire Ava en plantant son nez dans sa flûte à champagne.

Elle a raison. Expliquer la sublimité de mon aura, c’est comme demander à un chat de comprendre la théorie quantique. C’est hors de portée intellectuelle. Je me résous toutefois à leur jeter un petit quelque-chose en pâture.

champagne toast— Écoutez, oui, effectivement, il y a bien une bonne résolution que je pourrais prendre.

Un soulagement parcourt l’assemblée.

— Faire preuve de moins de perfection. Afin d’éviter la jalousie autour de moi. Montrer mes failles. Prouver que je ne peux être qu’un simple être humain, comme vous, et que je peux, moi aussi, faire preuve de faiblesse, de lâcheté ou de bêtise.

Des soupirs fleurissent autour de moi.

— On réessaiera l’année prochaine.

— Courage Ava, murmure Perrine en lui faisant la bise.

Le groupe se disperse. Je finis mon verre de champagne et je lance un regard à Ava.

— Je ne perds pas espoir. Un jour, ils comprendront.

— Ils ont compris, mon cœur, me dit-elle en me caressant la joue. Tu en es à combien de verres ?

— Seulement huit. Je tiens bien l’alcool.

 

Elle me caresse les cheveux avec un regard attendri.

— On en rediscutera demain.

 

 

Voilà, vous connaissez à présent la réponse quand on vous posera cette stupide question !

 
 
 

8 réflexions au sujet de « L’an dernier j’étais encore un peu prétentieux, cette année je suis parfait »

Laissez un commentaire...