Presque écrasé par une voiture

 

 

À l’époque où je vivais encore à Lyon, et où je travaillais pour une glorieuse et grande collectivité.

 

4975037732_bf07ed6325.jpgJe sors du métro, et je me dirige vers les bureaux du service transport. Il est 8h25 (en réalité, il était 08h55, mais il faut bien que je
fasse croire que je travaille avec acharnement), j’ai un peu de temps, je marche tranquillement.

 

Soudain, je vois une voiture surgir à pleine vitesse sur la voie d’en face. Je n’y fais pas plus attention que ça, les chauffards sont légions, et je poursuis mon chemin. L’instant d’après,
elle coupe la route et se précipite sur moi, vers l’entrée d’un parking. Mon regard désespéré se pose sur la conductrice occupée à farfouiller dans un sac sur le siège passager. Elle ne m’a pas
vu. Je n’ai rien le temps de faire.

 

Le choc a lieu. Un voile sombre tombe sur mes yeux. Une seconde. Je reprends mes esprits alors que je suis allongé sur le capot. Elle a pilé au tout dernier moment. Je me relève. Elle a les mains
crispées sur son volant. Je vérifie que je vais bien. Aucune douleur, tous mes bras sont accrochés, mes jambes aussi. Mes os ont l’air en place, les organes importants aussi. J’ai eu le réflexe
de plonger juste avant le choc. C’est probablement ce qui a sauvé mes genoux.

La conductrice ne bouge pas de son siège. Elle attend, l’air un peu stressé. Je me dirige vers sa fenêtre pour lui dire que je vais bien, qu’elle n’a pas d’inquiétude à avoir, et qu’il est
inutile de me dédommager d’une centaine d’euros. Vous êtes vraiment sûr ? Oui, oui.

Je n’ai pas le temps de me pencher sur elle. Elle donne un violent coup d’accélérateur et disparaît dans le parking souterrain.

 

Je me retrouve seul, au milieu du trottoir. Aucun témoin. Sans rien, si ce n’est une légère tachycardie.

 

C’est pas passé loin.

 

 

 



7 réflexions au sujet de « Presque écrasé par une voiture »

    • 100 % vrai ! (enfin, comme d’habitude quoi, passée par la moulinette de mon esprit et de mes souvenirs qui ont toujours tendance à « sublimer » les choses). mais je me suis bien retrouvé couché sur le capot de la voiture 🙂

  1. Ben, ça, a la limite, c’est malheureux, mais ca peut arriver… Et ça arrive tous les jours, parfois plus gravement…

    Apres, je pense pas connaître beaucoup de monde qui a échappé à ce point à la mort >_< Mais le fait que la nana se soit barrée comme ça, sans rien dire/demander... Sans t'emmener à l'hopital, si tu avais été plus blessé... (ça aussi, c'est vraiment arrivé ?), je trouve ca... Ignoble. Dégueulasse. A vomir. C'est aussi arrivé ? 😮

  2. ça aussi c’est vraiment arrivé (je raconte que des trucs vrais, même s’ils sont un poil romancés 🙂 ).
    Pour sa « défense », elle avait l’air vraiment stressé au volant, un peu genre « ce n’est pas vrai, je n’ai pas failli tuer quelu’un parce que je regardais quelque-chose dans mon sac ». Du coup, quand
    je me suis relevé, elle a dû voir que la voie était libre et elle a préféré fuir ses responsabilités 😉
    Mais bon, je n’avais rien du tout, alors j’ai épousseté mon jean, et je suis reparti 😉

  3. Sérieux ?!
    Même pas elle s’est arrêtée ?!

    O_o

    Les gens…

    Woah, tu l’as vraiment échappé belle, sur ce coup là !
    Ça doit bien faire peur, ce genre d’expérience =/

    (… Arrivé à ton boulot vers 9h ? L’arnaque, moi je commence à 8 T.T)(les fonctionnaires ne sont plus ce qu’ils étaient)

Laissez un commentaire...