Revue de presse « On ne peut pas lutter contre le système »

 

 

 

Retrouvez sur cette page tous les articles / critiques / brèves / reportages qui ont pu paraître sur mon roman, On ne peut pas lutter contre le système. Et si vous en voulez encore plus, connectez-vous sur la page Amazon consacrée au roman (15 commentaires, note : 4,7/5) !

 

 

Ils ont aimé / Ils ont moins aimé

 

 

Ils ont aimé

 

 

« Bon sang que j’ai adoré ce roman! Non, il n’a rien d’un obscur thriller financier comme j’aurais pu le craindre, moi qui ne suis pas très au fait de ce monde-là. C’est d’abord un roman d’action, de course-poursuite aux quatre coins de la planète… la suite ici » Ma bouquinerie

« Sans doute plus abouti que le premier, ce roman m’a beaucoup plu et surprise car le sujet avait de quoi m’effrayer, mais il faut réellement dépasser nos a priori car, j’ai beau cherché, je n’ai rien à dire de négatif… la suite ici » Les livres de George, lire l’interview ici

logo nathalie page à page« J’ai l’impression que J. Heska a trouvé sa voie : des romans construits autour d’une intrigue originale, sur un ton et un rythme bien maîtrisés, mais qui restent légers dans leur contenu… la suite ici » La vie page à page

« Un auteur à découvrir car il ne manque pas d’idées, ni d’inspiration. Il a le talent du conteur et un style moderne, contemporain, très visuel, mais sans délaisser le fond pour la forme… la suite ici » Espace temps libre

« Vous pouvez lire ce roman ( non, vous ne me ferez pas réécrire le titre à rallonge!) en étant sûr de ne pas le regretter et franchement, lorsque vous arriverez à la fin, vous n’aurez qu’une seule envie. C’est de, comme moi, le relire pour voir si l’auteur nous a laissé des indices sur la fin et pour rassembler les morceaux du puzzle… la suite ici » Le sentier des mots

« Je ne suis pas un lecteur assidu de thrillers, mais il faut reconnaitre à l’auteur une histoire drôlement bien ficelé, qui tient la route et nous tient en haleine… la suite ici » Le bouquinovore

« Pourtant, cela se dévore… peut-être en raison d’un style direct et sans fioriture, qui sait aller à l’essentiel quand il le faut, et sert une histoire où les jeux de rôles et de masques sont nombreux, comme au cinéma, jusqu’à l’épilogue, qui éclaire adroitement tout le roman d’un jour inédit… la suite ici » Fattorius

« Une part d’enquête, un brin d’amour et beaucoup d’interrogations, c’est ce qui pourrait le mieux qualifier ce livre. Comme je vous l’annonçait au départ, il n’y à aucune difficulté à se prendre à cette histoire qui pourrait aussi faire un excellent film… la suite ici » Store Cult

«Le thriller n’est pas mon genre préféré, pourtant j’ai apprécié cette lecture, surtout grâce à l’intrigue, qui est très bien menée, sans temps mort!… la suite ici » Rongeuse de livres

«Ceci est donc un bon polar qui change radicalement de ma précédente lecture et permet de passer du bon temps… la suite ici » Valvita

« Mais vous savez quoi ? Il faut lire avant de se forger toute suite un avis car dans mon cas, ce fut un véritable coup de coeur… la suite ici » Fille de lecture

« Reconnaissons d’entrée que J. Heska sait rendre ce sujet intéressant. Il décortique les tenants et les aboutissants économiques et financiers tout en réussissant l’exploit d’accrocher le lecteur au lieu de le faire fuir… la suite ici » Nourritures terrestres et nourritures spirituelles

« C’est un livre qui se lit très rapidement non pas parce qu’il est court (67 chapitres …) mais parce qu’on a du mal à le lâcher quand on l’a commencé : on veut savoir tout simplement !… la suite ici » Le salon des lettres

 

 

Ils ont moins aimé

 

« Le côté très réaliste – oui il y a des crapules sur terre pour qui le pouvoir et l’argent passent avant toute chose – , le scénario assez catastrophiste – tant de morts et de dégâts collatéraux – et utopiste m’ont agacée et peu convaincue tout en me laissant un souvenir de lecture très amer…. la suite ici » Espace temps libre

« En réalité, j’ai l’impression que J Heska n’a pas encore trouvé sa voie. Il oscille entre sujets sombres et l’humour parfois décalé qu’on lui connaît bien. Le récit, alternant des chapitres courts situant l’action à des périodes différentes, est étonnament assez facile à suivre… la suite ici » Questions SFFF

 

 

2 réflexions au sujet de « Revue de presse « On ne peut pas lutter contre le système » »

Laissez un commentaire...