Revue de presse « Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir »

 

 

 

Retrouvez sur cette page tous les articles / critiques / brèves / reportages qui ont pu paraître sur mon roman, Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir. Et si vous en voulez encore plus, connectez-vous sur la page Amazon consacrée au roman (8 commentaires, note : 4,9/5) !

 

 

 Ils ont aimé / Ils ont moins aimé

 

 

Ils ont aimé

 

Reportage France 3

 

 

 France Bleu Bourgogne (1’25, je suis un beau mec 😉 )

miniature Dijon Beaune Mag« La couverture du bouquin (bleu layette, avec des bonhommes qui ressemblent aux affreux doudous que les branchouilles offrent à leurs gamins habillés chez Bonpoint) pilotant des hélicos bidibulles nous a fait craindre le gadget. Mais bon, on a lu. Et là, paf ! Retour de manivelle… la suite ici » Dijon-Beaune Mag

« J. Heska est le représentant d’une nouvelle génération d’écrivain. Nourri par  la science-fiction, aguerri à Facebook et Twitter, son style est direct, simple et efficace.   » J. Heska, le gentil invité, Rencontre à St Appolinaire.

« …je suis effarée de l’humour de l’auteur, de l’épaisseur du personnage principal (le anti-héros par excellence, dépressif comme on aime, humain quoi !), de la justesse des situations exposées, du fond sérieux sans jamais être sentencieux, une vraie leçon d’humanité noyée dans pas mal de fou rires… la suite ici » Critica.fr (18/20)

« Ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur. Tous les ingrédients étaients réunis : un sujet intéressant et qui fait réfléchir sur notre attitude de tous les jours, beaucoup d’autodérision de la part du narrateur qui le rend drôle et attachant. On a tout le temps envie de l’aider, de le soutenir, et je me suis très souvent identifié à lui, en ce qui concerne ma vision des autres et mon exaspération sur l’attitude d’un certain nombre de personnes qui nous entourent !… la suite ici » Petit lecteur deviendra grand

Coupure presse J. heska« Effondré par cet état de fait, il met alors au point une théorie de repérage, puis de châtiments proportionnés des rustres, égoïstes, mangeurs de chips en rayon, touristes à l’étranger… Seulement, en séduisant un public croissant, il sera rapidement débordé par les partisans d’un régime de terreur revancharde. Qu’est-ce qu’un gentil du coup ? Un méchant en gestation… la suite ici » TGV Magazine

Vignette_gazette-Cote-d-or.JPG« Une satyre de la société attachante et sympathique, qui nous attire dans un tourbillon révolutionnaire. Dans son premier roman, J. Heska nous offre un moment de plaisir intense… la suite ici » La Gazette de Côte d’Or

« Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir est avant tout un « roman social » inventif et tonitruant, dans lequel Jérôme décide de partir à la recherche d’une théorie philosophique capable de contrer la méchanceté humaine… la suite ici » DijOnscOpe.

« … l’arme incroyable de ce livre : l’humour. Qu’est ce que j’ai pu rire pendant cette lecture ! […] J. Heska prend le pari de nous servir une comédie hyper rafraîchissante, qui fleure délicieusement bon le second degré et l’ironie. Comme si cela ne suffisait pas, il arrive à nous servir au final un récit intelligent, avec un scénario très développé et original, tout ça sur fond discret de critique sociale… la suite ici  » Lire ou mourir, lire l’interview ici

« … on ne peut qu’apprécier la fraîcheur de ce jeune auteur bourguignon de 27 ans, également blogueur (www.jheska.fr). […] Une jolie réflexion sur la tolérance et la résistance à la médiocrité…  la suite ici » Bing Bang Mag

« On suit Jérôme au jour le jour dans son changement, on jubile quand il s’affirme et on voudrait vraiment faire pareil avec certains. […] Lisez-le, ça vaut vraiment le coup !… » Curious and Curiouser

« Résultat des multiples scènes décrites : chaque lecteur se retrouvera à un moment ou à un autre. Et dès lors, son esprit se mettra à réfléchir à sa manière de voir les autres – et à la manière dont les autres le ou la perçoivent… la suite ici » Le blog de Daniel Fattore

« … une histoire bien menée avec un fond de réflexion, un personnage que l’on voit évoluer, une écriture entraînante et teintée d’humour, à découvrir !… la suite ici » La bibliothèque Malounienne

« Sous ce titre volontairement « nunuchisant » (premier roman d’un jeune dijonnais), se dissimule un inquiétant petit bouquin. […] Une version de l’ère Facebook de la Ferme des animaux d’Orwell, qui aboutit à une même conclusion : quand les victimes commencent à réfléchir à un système organisé pour punir les bourreaux, les rôles finissent fatalement par s’inverser… la suite ici » Bourgogne Magazine

« Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir se dévore comme un croissant au petit déjeuner. Vite. Très vite. Peut être même un peu trop vite… la suite ici » Chez Crayonne

«  On ne ressort pas indemne de cette lecture ! […] Le point fort de ce livre est son côté optimiste, son humour. Prévoyez quelques heures quand vous le commencerez parce que vous ne pourrez pas le lâcher !… la suite ici » Les lectures de Roudoudou

 

Article Presse J. Heska«  C’est toute l’histoire de notre société que J. Heska dépeint ici, c’est le Loup et l’agneau dans une modernité pleine d’humour et de cohérence. Un très bon roman pour ce jeune dijonnais… la suite ici » Magma Bourgogne

 

« … On ne vous remercie jamais pour vos bonnes actions, pire, on s’en fout royalement ? Vous en avez marre d’être pris pour un idiot ? D’être trop gentil ? Vous voulez abandonner, devenir un méchant ? Arrêtez, malheureux !… » Edito d’Over-Blog

« J’ai vraiment passé un excellent moment en suivant les péripéties de Jérôme et de sa petite bande. J’ai ri, j’ai souri, j’ai souffert pour et avec lui ! J. Heska dépeint avec beaucoup d’humour et un ton un poil désabusé (juste comme j’aime !) des situations dans lesquelles chacun se reconnaîtra. Vous ne regarderez plus vos collègues de bureau de la même manière après avoir lu ce livre… la suite ici » Léa Jane

« C’est le roman que peut-être j’aurais voulu écrire si j’étais capable de gribouiller plus d’une page. De l’aventure, un héros normal comme tant d’autre, du rythme bien saccadé, de l’originalité, une histoire bien ficelée, de l’humour au juste ton, un brin de love story tout dans la suggestion… Bien vu J. !… la suite ici » Les livres de George

« En découvrant le quotidien du personnage et l’évolution de sa vie, j’ai éprouvé un amusement à la fois doux et amère. Si certaines situations peuvent prêter à sourire, sur le fond elles reflètent un aspect désolant de notre société égoïste et exclusive.

Et c’est justement ce double aspect qui fait de ce roman, un livre plaisant… la suite ici » Frédéric Gobillot : Mes écrits, Le Cycle de l’Eveil

Logo du blog Sophielit« Forme agréable, fond sympathique (et réciproquement)…

C’est le genre de roman qu’on ne doit pas hésiter à offrir à ceux qui pensent que lire, ça n’est pas pour eux, histoire de les réconcilier avec la lecture… la suite ici » SophieLit, Des livres, des livres, et encore des livres

« Enfin, bien entendu, c’est la construction de l’idéologie cimondiste qui passionne. On suit incrédule ce qui semble au début impossible : la montée en puissance d’une pensée au départ anodine, réflexion digressive d’un insomniaque tourmenté. C’est très bien monté, et on se laisse surprendre par la rapidité avec laquelle les choses évoluent… la suite ici » Le monde selon…

« Ce que j’en ai pensé ? Un livre plein de fraicheur, tellement réaliste, remplis d’humour et qui fût un réel plaisir à lire pour moi! Je l’ai dévoré en 2 jours!! Même que j’aimerais bien qu’il nous en écrive un autre très vite naméhooo !… la suite ici » Moi et les autres

« Ce roman donne à réfléchir au sujet de toutes ces personnes qui nous sont au fond indifférentes, de toutes ces personnes qui réveillent en nous un côté méchant. La souffrance de Jérôme est palpable dans cette histoire écrite comme un journal intime mais montre que les gens « insignifiants » ne sont pas forcément toujours des gentils eux non plus… la suite ici » Mille et une pages

« Concernant l’histoire en elle-même, je dois reconnaître que j’ai été séduite. En voyant la couverture, je m’attendais à trouver quelque chose de drôle… Et même si l’on peut sourire de la maladresse ou des mésaventures qui arrivent au personnage principal, c’est avant tout la pitié qui l’a emporté. J’ai trouvé ce personnage attachant, et j’ai presque souffert avec lui : il faut dire qu’il les accumule, et qu’il est sans cesse rejeté… la suite ici » Les carnets de lecture de Pimprenelle

« Alors… alors… le test est concluant. C’est pour moi un roman d’anticipation, vraiment très utopiste, mais que j’accepte de placer dans mon classement SFFF, pour cette raison même. Je dois dire que j’ai passé un très bon moment de lecture… la suite ici » Questions SFFF

« J’ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman. Le style de l’auteur est tout simplement génial et très facile à lire. A aucun moment, je ne me suis ennuyée. L’histoire est très originale et nous donne une belle leçon de vie… la suite ici » L’accro du Booking

« Car la grande force du roman, c’est pour moi son personnage principal. Jérôme ok à l’air de ne pas exister, il fait des gaffes, le peu d’efforts qu’il fait se retournent contre lui mais je me suis pris d’affection pour cet homme… la suite ici » Le blog de Galleane

« L’auteur nous montre aussi le poids des mots, des regards et le mal qu’ils peuvent engendrés. Certains passages sont assez tristes. Mais, Il y a aussi beaucoup d’humour notamment avec les citations sur la vie, au début des chapitres… la suite ici » Barbouille bouquine

« J’espère que l’auteur écrira d’autres livres et que j’aurai la chance de participer à d’autres projets tels que celui-ci… la suite ici » Histoires de livres

« Méfiez-vous des apparences semble être le deuxième message de ce livre. Il est facile de juger sur des apparences et de tirer des conclusions hâtives. Il est facile de projeter sur les autres ses propres angoisses, son propre mal-être. La réalité est souvent différente. Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir est un roman enlevé, bondissant, à la narration plaisante et farfelue, un roman injustement méconnu… la suite ici » Le blog de Sharon

« L’idée de la création d’une nouvelle philosophie basé sur le redressement des méchants par des gentils m’a fait plusieurs fois sourire et m’a donné envie de lire le livre jusqu’au bout !
Et puis c’est un livre qui fait réfléchir un minimum avec la grande question : Faisons-nous partie des gentils ou des antipathes ? ;)… la suite ici » Les petits livres de Lizouzou

« Un scénario vraiment pas bête avec lequel je me suis réellement amusée, et voilà qui fait du bien… la suite ici » Les écrits d’Antigone

« C’est ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre, avec son originalité : le côté conte de fée moderne où, enfin, les « gentils » trouvent une parade pour contrer les « méchants » et au final changer le monde… la suite ici » La vie page à page…

« Le style de l’auteur m’a particulièrement bluffée : c’est très, très bien écrit. Chaque phrase est travaillée, le texte a été lu et relu jusqu’à obtenir un ensemble très léché qui rend la lecture extrêmement agréable et fluide… la suite ici » Le petit monde d’Aniouchka

« Un roman bien sympathique, gentiment irréaliste, mais qui donne à réfléchir !… la suite ici » Le blog de Schlabaya

« Ce livre a donc été pour moi un réel coup de cœur, je me suis beaucoup attachée à Jérôme, l’humour était au rendez-vous, j’étais curieuse de connaître l’avenir du mouvement cimondiste. C’est un roman très facile à lire, le style est fluide et frais, bref, c’est la lecture idéale pour cet été, pour trouver la force de râler contre son voisin de serviette qui vient de nous asperger d’eau et/ou de sable… la suite ici » Les Bidules de Mam’zelle Bulle

 

 

 

 

 

Ils ont moins aimé

 

«  Peinture sociale réaliste, par un auteur qui refuse le bcbg de la pensée. Ça nous change des Sofi Oksanen et Milena Agus. Sans parler des Badinter. Toutefois, ce livre n’est pas sans défaut. Si l’écriture est simple, elle devient frustre parfois… la suite ici » Livrogne.com

« On se reconnaît, tantôt victime, tantôt bourreau, et ça fait réfléchir sur ses propres comportements […] Mais retour à l’intrigue : les bisounours/victimes s’organisent pour se rebiffer, et là j’ai nettement moins adhéré. Le propos devient moralisateur, le récit longuet, et le tout manque de causticité, reste trop « gentil », justement, malgré une pirouette finale bien vue… la suite ici » Canel

« Voilà un livre qui ne pourra laisser indifférent les « gentils », qui se reconnaîtront. Quand aux « antipathes », admettront-ils qu’ils le sont ? J’en doute. Pour les besoins de la démonstration, les catégories intermédiaires sont ignorées, ce qui donne une vision caricaturale des relations humaines, mais pose les bases d’une une réflexion sur le sujet.  Un petit livre rigolo pour faire un peu de philosophie sans se prendre la tête, vite lu et vite oublié, aussi, sans doute !… la suite ici » Sylire, la vie est un roman

 

 

2 réflexions au sujet de « Revue de presse « Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir » »

Laissez un commentaire...