viande humaine hachée crue

Un monde idéal où des usines automatisées révolutionnent l’industrie

 

viande humaine hachée crue — Crédieu ! Celle-là a fait un drôle de bruit, siffla Gaston à l’intention de ses collègues en passant la tête au dessus de la rambarde.

La vache venait de glisser le long du toboggan directement dans le hachoir à viande, et dans un dernier beuglement éteint par les rotatives qui avaient labouré ses poumons, l’air avait vibré d’un couinement infernal. Gaston perdit son regard sur la machinerie ultra-moderne à fabriquer des steaks. Ici, point de nécessité de découper les carcasses et de séparer la viande du gras, des abats, des organes et des os. On balançait directement la bête et la machine faisait le reste, jusqu’à l’expédition en boucherie. Le monde moderne.

Il se retourna, prêt à jeter le prochain groupe de bovins dans les entrailles du monstre vorace. Il eut un mouvement de recul lorsqu’il constata que Dédé, Bernard et Mathiou hésitaient face à ce nouvel arrivage à l’air farouche.

— Créfieu, allez-y les gars ! Faut pas se laisser impressionner !

Il se précipita sur la meneuse. D’un coup de corne, celle-ci l’envoya valdinguer dans le toboggan. Le hachoir étouffa les cris d’un Gaston qui donnerait probablement plus de gras que de viande. La vache lança un regard à ses compagnonnes, et en un instant, le groupe d’employés pris en otage comprit. Tant que des steaks hachés savoureux continueraient de sortir, personne ne chercherait à comprendre…

 

Dans un monde idéal…

 

 

18 réflexions au sujet de « Un monde idéal où des usines automatisées révolutionnent l’industrie »

    • On en fait tous, ce n’est pas très grave, et ce n’est pas comme si on était sur le blog d’un écrivain 😉
      Mais si jamais tu as honte d’une faute au point de vouloir te jeter par le fenêtre, il y a une fonction « modifier » juste en dessous de ton commentaire. Et le tour est joué ! 🙂

Laissez un commentaire...