gay power

Un monde idéal où être hétérosexuel est une tare

 

gay powerJonathan pénétra en trombe dans le bureau de Benoît et claqua la porte.

— Tu sais quoi ? Francis s’est planté de destinataire ! Il a envoyé un mail à une certaine Cindy. Et c’est pas pour jouer aux cartes !

— Nan… Sérieux ? Francis est hétéro ?

— Ouais, un vrai bouffeur de gazon !

— Te moque pas… Le pauvre… D’un autre côté, on avait des doutes avec Catherine. On l’avait surpris à mater des images hétéros sur le web il y a quelques temps. Il nous avait dit que c’était pour un pote.

— Dégueu !

— Bon, après tout, c’est des gens comme les autres.

— Tu imagines ? Coucher avec une femme ?

— Arrête. Il fait ce qu’il veut avec son… Tu me transfères le mail ?

— OK ! Mais discret, hein ?

— Tu peux avoir confiance.

 

La semaine suivante, Francis était convoqué dans le bureau du directeur. Celui-ci lui révéla qu’il n’avait personnellement rien contre les hétérosexuels, mais qu’il devait éviter à l’avenir d’étaler sa répugnante perversité à son entourage professionnel. Afin de préserver la bonne cohésion du groupe.

 

 

Dans un monde idéal…

 
 
 

4 réflexions au sujet de « Un monde idéal où être hétérosexuel est une tare »

Laissez un commentaire...