téléporteur

Un monde idéal où la distance n’est plus une contrainte

 

téléporteur Éric jeta le prospectus sur le bureau d’Antoine. Celui-ci leva les yeux de son écran et se frotta la nuque.

— Singapour ?

— Ouaip, Candice m’a recommandé ce petit resto sympa pour midi. J’ai envoyé un mail aux autres, ils nous rejoignent dans un quart d’heure. Sarah et Ben.

— Ben de Tokyo ou de Stockholm ?

— Les deux.

— Cool, dit Antoine en se redressant. Tant qu’on ne me parle plus du Royal de Mexico.

Les deux collègues sortirent des locaux et se dirigèrent vers les cabines de téléportation. Ils passèrent devant une des nombreuses bandes de sans-abri qui alpaguaient les passants, insérèrent leurs cartes de transport et composèrent le code destination.

— On aurait peut-être dû leur donner un petit quelque-chose.

— Et puis quoi encore ? Ils n’ont qu’à trouver un boulot !

— Ouais… Enfin, ça doit être dur pour eux. Les chauffeurs, les pilotes d’avions, les urbanistes, etc. Ils ont tout perdu du jour au lendemain. C’est difficile de vivre.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 
 

4 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la distance n’est plus une contrainte »

  1. J’y repensais, justement, ce matin…

    ça serait intéressant… Parce que les frais de transport n’existeraient plus :

    Pour acheter un produit, il suffirait de se téléporter directement chez le producteur, ou même de commander sur Internet et que le producteur téléporte directement les produits chez soi.

    Au final, on obtiendrait sans doute une réduction drastique des coûts. Même les super-marchés n’auraient plus aucune raison d’être.

    Tiens, la saga Hypérion/Endymion, tu connais ? ^^

    • Non, je connaissais pas, mais tu as titillé ma curiosité 😉 En tout cas, tu as raison, si la téléportation existait un jour, ce serait tout notre civilisation qui serait bouleversée. Je parlerai encore de téléportation dans pas trop longtemps 🙂

  2. Héhé, cool, j’adore tout ce qui touche a la SF 😉

    Pour Hypérion, c’est un bouquin de Dan Simmons, en 8 petits tomes 😉 (Hypérion 1, Hypérion 2, la chute d’Hypérion 1 & 2, et rebelotte avec les Endymion )

    ça décrit une société hyper-industrialisée qui possède, entre autres, des portails de téléportation… avec certaines utilisations… Assez intéressantes 🙂

    Bonne lecture ;p

Laissez un commentaire...