un médecin et son patient

Un monde idéal où la sodomie est le remède ultime

 

un médecin et son patient

L’air du médecin était grave. Henri se tourna vers sa femme.

— Non ! Ne le crois pas ! J’ai vu un sourire narquois sur son visage ! Il a envie de le faire !

Le praticien soupira.

— Croyez-moi, Monsieur, que je serais le premier à vouloir vous éviter ce traitement pénible. Mais votre grippe risque de s’aggraver et…

Tout en parlant, il défaisait les boutons de son pantalon. Henri se leva brusquement. Deux infirmiers l’agrippèrent par les bras et le plaquèrent sur le lit.

— Arrêtez ! Je me sens déjà mieux ! Sophie, fais quelque-chose !

Mais Sophie se mura dans le silence. Le docteur joua avec l’élastique de son caleçon.

— Les membres de la famille doivent sortir, mais ça ne me dérange que vous regardiez… médicalement, cela va s’en dire.

Elle acquiesça et alla tenir la main de son mari.

— NOOOON ! Au secours !

L’haleine chaude du médecin commençait à parcourir le dos d’Henri. Il ferma les yeux, il ne pouvait supporter cela.

 

 

Dans un monde idéal…

 

8 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la sodomie est le remède ultime »

  1. Je viens de découvrir ce blog, vraiment super. Rq, jai failli ne jamais le découvrir, j’avais vu le dernier message correspondant sur twitter et j’avais eu peur de tomber sur un site de X, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences 😉

  2. ben oui ! ça gâche la fin en fait parce qu’on sait déjà ce qui va se passer. mais bon, si y’a pas le titre on reste incertain de ce que fais vraiment le medecin à son patient …

    • Dans ce monde, la médecine est un métier plutôt d’homme 😉 Mais je ne doute pas que Dr Queen, une femme forte, intelligente, rusée, magnanime, honnête (etc. etc.) trouverait sûrement un moyen pour soigner quand même ses patients 😉

    • Je suis désolé Emmanuel, mais suite à une violente crise de jalousie de ma copine, je me dois de cesser d’effectuer / de répondre à toute allusion sexuelle auprès de ta personne :-p

    • Et puis ZUT ! Soyons libres de faire des allusions grivoises si nous le désirons ! Ce blog est libre ! Nous n’avons pas peur de dénoncer, nous ! Nous sommes des libres penseurs ! * S’en va d’un pas déterminé pour faire comprendre qui est le chef à la maison * 🙂

Laissez un commentaire...