boeuf braisé coupé

Un monde idéal où la viande est artificielle

 

boeuf braisé coupéLa lame s’enfonça dans la chair fumante et lacéra une fine bande sanguinolente, immédiatement piquée par la fourchette, et tartinée de moutarde.

Reprenez un peu de pomme de terre, Mattéo.

Non, merci, je me suis déjà servi.

Allons, ne vous faites pas prier.

Je vous assure, ce n’est pas…

Mattéo souffla bruyamment quand les trois cuillères de purée allèrent s’écraser dans son assiette. Il fixa sa petite amie, Lise, qui lui lança le regard implorant habituel : « mes parents sont ce qu’ils sont, fais un effort, je t’en prie »

Le jeune homme acquiesça, et fourra le morceau de viande dans sa bouche. Il s’arrêta net. Elle n’avait pas le goût usuel des tournedos de type AB6 (la meilleure qualité, croissance musculaire en deux semaines dans les laboratoires Invidia).

Vous aimez ? demanda nonchalamment la mère de Lise. C’est du vrai bœuf. Ce n’est pas très légal, mais notre ami paysan nous le procure.

Les yeux de Mattéo se révulsèrent. De la vraie viande. Prélevée sur un animal qu’on avait dû abattre. Il cracha le morceau à moitié mastiqué sur la table et se releva d’un bond.

Mais… Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Vous êtes tarés ? Plus personne ne mange ça, c’est… inhumain ! Et dégueulasse !

Lise se leva à son tour.

Ce n’est pas ce que tu crois, nous…

Ne me touche pas !

Mattéo tituba vers la porte. Il avait à peine passé le seuil qu’il vomit dans les parterres de fleurs. Il fonça à sa voiture. Jamais plus il ne remettrait les pieds dans cette maison de dingues.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

7 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la viande est artificielle »

  1. Et après la viande artificielle, il y aura les pilules parfum bœuf en daube, cassoulet, poulet basquaise… j’en salive déjà (ou pas 😉 )

    (P.S: j’ai eu une idée de monde idéal: un monde où les clowns sont présentateur du journal télévisé. Voilà, t’en fais ce que tu veux, je la partage avec toi avant de l’oublier)

  2. Ahah, joli !!

    Ca serait un idéal, de ne bouffer que de la viande artificiel…

    Au delà de l’aspect « plus de souffrances liées au traitement des animaux » (et du coup, ta nouvelle apparaît comme la suite logique dans ce genre d’univers),
    l’aspect écologique serait loin d’etre négligeable… Comme j’en parlais sur une autre de tes nouvelles, j’avais lu qu’un steak, c’était l’équivalent en eau d’une douche de 4 heures…

    Une belle révolution, si ça abouti et que c’est… Comestible et sain… (enfin, on gueule déjà concernant les OGM, alors d’ici à ce que ca arrive sur le marché… :p)

    En tout cas, ca couperait l’herbe sous le pied de pas mal de végétarien XD

    • J’avais surtout pensé au développement durable en écrivant cette nouvelle, mais j’ai préféré privilégier la réaction de dégoût profond (plus viscérale) que celle de l’écologie 🙂 Mais effectivement, la viande artificielle, ce serait une vraie révolution. Egalement, je dis, pourquoi pas 🙂 ça ne me choque pas.

  3. AH MAIS NON! La je proteste! On ne touche pas à la chair (Zombie a part), pauvre nous si la viande se retrouve constituer de tout sauf d’animaux mort =(
    Toujours est il que j’aime la réaction du garçon, « Inhumain » plus qu’humain oui.
    (PS: Bon, a quand des délires plus cybernétique/humain? )

    • Hé, hé, faudra que je fasse une nouvelle avec des zombis nourris à la viande artificielle 🙂 Allez, et bientôt je te fais un truc avec une IA diabolique qui voudra détruire les hommes 😉

Laissez un commentaire...