Un monde idéal où la vie est comme un forum Internet

 

 

fouleBenoît surgit dans le bureau de ses nouveaux collègues, Francis et Chantal, une tasse à la main.

— Vous aimez le café ? demanda-t-il. Vous en voulez ?

— T’es vraiment un noob, toi. Ici, c’est un bureau. On parle boulot. Si tu veux nous pourrir avec tes sujets déviants, tu le fais dans l’espace dédié, à la salle de pause. En plus, ça fait déjà trois jours que tu es là, et tu ne t’es toujours pas présenté à tout le monde. Va dans le hall hurler ton ASV, ensuite tu pourras revenir ici.

— Excusez-moi, je ne savais pas. Je voulais être poli.

— Toujours les mêmes excuses fallacieuses ! Se pointer avec du café alors que ça fait six mois qu’on dit tous que le thé est bien meilleur ! Tu n’as qu’à écouter les enregistrements des conversations !

— Mais, j’avais une question pour mon dossier.

— Google est ton ami.

— Justement, si je suis ici, c’est que je n’ai pas trouvé.

— Encore un troll… Vas-y…

— Est-il possible de lancer ma prestation quelques mois plus tôt pour Rubillad, afin d’éviter que…

— Mais tu as fait n’importe quoi ! Pourquoi tu t’es occupé de ce dossier ?

— Ben…

— C’est de la merde ! Moi, je suis sur le dossier Kaffi et c’est beaucoup plus simple. C’est open-source. Sans contrainte ! Faut vraiment être stupide.

— Je ne me suis pas plaint. Bref, le problème n’est pas là, mais…

— Calme-toi, Benoît, intervint Chantal. Ce n’est pas parce que la réponse argumentée de Francis ne te convient pas qu’il faut être grossier.

— Je suis pas grossier, bordel. On peut revenir à mon souci ?

— Ch’ai pas, ajouta Chantal. Tu n’as qu’à lancer ton marché six mois plus tard. C’est ce que j’ai fait.

— Ce n’est pas ce que j’ai demandé ! Vous n’écoutez rien !

Soudain, Karim, le patron, alerté discrètement par mail par Francis, surgit de son bureau et interpella Benoît.

— Vous, le nouveau boulet, vu que vous êtes dans l’incapacité de prendre en compte les réponses de vos collègues et que vous faites preuve d’agressivité, je me vois dans l’obligation de vous mettre un avertissement.

— Ce sont eux qui ont commencé !

— Bravo, râla Francis. Balance-nous. Cette attitude me fait penser aux sombres heures de l’histoire de France…

— C’est toi le nazi ! Sale con !

— Et c’est sur ce point Godwin, que je vous exclus Benoît, énonça Karim en griffonnant une lettre de licenciement. Vous n’êtes plus le bienvenu ici. Je clôture ce sujet de conversation. Dispersez-vous.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

12 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la vie est comme un forum Internet »

  1. Ah viii c’est tout à fait ça!! Méchanceté, mauvaise foi, tout ça tout ça sur internet!!
    Tiens vais démissionner d’internet voilà!!! 😉
    Bonne soirée J.
    Bizzzzz

    • Merci !
      Par contre, je souhaitais déposer une réclamation pour le concours d’Egyptoudous ! Pas content ! Car nos amis illustrateurs ont carte blanche et peuvent participer, mais, par contre, il n’est aucunement fait mention des joyeux auteurs ! Ils ne peuvent pas participer ! Pas content !

  2. Qui a dit que les « auteurs » ne pouvaient pas participer !!! ?
    Tu peux faire un dessin hein ! Ou une photo, une pate à modeler, un truc en nouilles, en lego… Tu es imaginatif pourtant ! Allons donc.

    • Je garantis rien, mais je vais essayer de faire quelque-chose en pâte à modeler ou autre 😉 Par contre, je vais annoncer ma disparition du web en début de demaine prochaine pour quelques semaines (mais il y aura toujours des news sur le blog), donc ne t’étonne pas si tu n’as pas de news 😉

Laissez un commentaire...