ange

Un monde idéal où les anges gardiens sont toujours là pour nous (et sont nos meilleurs amis)

 

angeMatin

 

Nadia enfila son manteau et posa le pied dans sa chaussure à talon.

— Excuse-moi, jeune âme, peux-tu m’expliquer la raison de cet accoutrement ? intervint une voix qui émanait d’une forme vaporeuse flottant à quelques mètres d’elle.

— Rho, c’est bon, il fait un peu froid dehors.

— La température sera de 22°C et il ne pleuvra pas de la journée. Si tu mets ta veste, tu vas transpirer, ce ne sera pas agréable. Et puis, dois-je te rappeler, jeune âme, que les chaussures à talon endommagent la colonne vertébrale et…

— Ça va ! Je voulais être jolie, pour une fois ! Je vais me remettre en jogging et baskets.

 

 

Midi

 

— Excuse-moi, jeune âme, mais il ne faut pas que tu touches à cette assiette. Elle est bourrée en graisse saturée et…

— Ta gueule ! hurla Nadia au milieu du réfectoire.

Les silhouettes grises et mornes de ses collègues, toutes habillées en survêtement (et dont certaines portaient des masques chirurgicaux, probablement sous les conseils de leurs anges gardiens) se tournèrent un instant, puis revinrent à leurs assiettes de légumes bouillis.

— Tu oses t’opposer à lui… souffla Antoine en avalant une bouchée de choux de Bruxelles tout en se pinçant le nez.

Il baissa immédiatement les yeux. Son ange-gardien venait probablement de le réprimander.

— Je n’en peux plus… râla Nadia. Il me pousse à bout.

Il s’approcha d’elle et chuchota d’un ton confidentiel.

— La résignation est la clé… Écoute, obéis. Et parfois, tu pourras entrevoir ce qu’on appelle… le bonheur.

— Merde, mais il doit bien y avoir un moyen de…

— Excuse-moi, jeune âme, mais tu ne devrais pas te laisser dévorer par la rancœur. C’est une source de stress qui libère de mauvaises hormones et…

La jeune femme hurla, renversa son plateau, se couvrit les oreilles et s’enfuit en courant.

 

 

Soir

 

Les lampées de whisky descendaient dans sa gorge avec une volupté qu’elle croyait à jamais disparue. Elle se rappela avec plaisir la tête de l’épicier lorsqu’elle avait réclamé ce breuvage que personne n’osait plus acheter.

— Excuse-moi, jeune âme, mais tu ne devrais pas boire ce maléfice. L’alcool provoque nombre de conséquences néfastes au sein…

Nadia avala d’un trait son verre. Elle se dirigea vers le balcon, vida le reste de la bouteille du haut du sixième étage, et se jeta dans le vide.

 

— Bienvenue parmi nous, lui déclara son ange-gardien dès qu’elle se fut relevée de son enveloppe charnelle. C’est à toi, à présent de choisir et de veiller sur une jeune âme.

— Je vais bien la pourrir, sourit Nadia, enfin apaisée.

 

Dans un monde idéal…

 

 

9 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les anges gardiens sont toujours là pour nous (et sont nos meilleurs amis) »

  1. Pre… Hum… Cool !

    Héhé, ca faisait longtemps, un petit monde idéal 🙂

    mais maintenant on a un monde idéal avec JHeska.fr qui est tout beau tout neuf 😉

    Sympa la chute (dans tous les sens du terme, lol), comme d’habitude 🙂

    • J’en ai pas mal en stock 😉 Et puis, comme le site recommence à tourner, je vais pouvoir délaisser cette tâche technique bien chronophage pour me consacrer uniquement à la promo, et surtout à l’écriture 😉
      On the road again ! (non, je ne dirais pas d’où je tiens cette référence 😉 )
      Ah il faut que je change l’ordre des commentaires aussi, parce que là, on dirait vraiment que tu es le preum’s 🙂

Laissez un commentaire...