Le-petit-tobot-_1

Un monde idéal où les robots font tout le travail

 

petit robot Dès les premières lueurs de l’aube, la petite ville fourmillait d’activité. Les lignes de métro et de tramway étaient sillonnées de robots-transporteurs réguliers et ponctuels. Les voies vertes arborées avec goût par les robots-jardiniers résonnaient du cri des oiseaux. Les fontaines et les canaux entretenus par les robots-assainisseurs brillaient sous le soleil naissant. Les robots-contremaîtres patrouillaient dans la ville afin de vérifier la qualité du travail accompli.

Les boutiques des robots-commerçants attendaient les premiers clients de la journée. Les produits manufacturés avaient été livrés dans la nuit, comme d’habitude, par les robots-coursiers, en provenance directe des usines de production et des fermes agricoles biologiques soigneusement régulées par des robots-fermiers.

 

Dommage que l’espèce humaine ne puisse en profiter, ayant disparu 300 ans plus tôt.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

3 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les robots font tout le travail »

Laissez un commentaire...