ZORG robot tueur dépollueur

Un monde idéal où les salisseurs sont punis (mais vraiment punis)

  

 

ZORG robot tueur dépollueur

Antoine aspira la dernière bouffée de sa cigarette et laissa tomber le mégot au sol. Immédiatement, une voix métallique résonna derrière lui.

— Excusez-moi, citoyen.

Les poings d’Antoine se crispèrent. Il se retourna lentement, et se trouva face à un bot dépollueur. Et ses deux mètres cinquante de cuirasse.

— Vous venez délibérément de violer l’article 125 A de sauvegarde environnementale. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ?

Le cerveau du frêle humain se mit en action. Comment se débarrasser du bot ? Sur Internet, il avait vu que certaines phrases complexes pouvaient faire planter son programme et…

— Votre silence fait acte d’accusation.

Le bot agrippa les poignets d’Antoine, le souleva de terre, et lui arracha les bras. Puis il repartit tranquillement, laissant un Antoine hurlant et gesticulant dans une mare de sang. Sous les yeux curieux des passants, qui se disaient, après tout, qu’il l’avait bien mérité.

 

 

Dans un monde idéal…

 
 

9 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les salisseurs sont punis (mais vraiment punis) »

Laissez un commentaire...