tnooz-robot-man

Un monde idéal où l’humanité peut enfin se reposer (2)

 

Homme et robot chapelle Sixtine Michel-AngeSylvie constata avec satisfaction sur son smartphone que la rente mensuelle de 4 500 euros (rente envoyée à l’ensemble de l’humanité par l’I.A. en fonction de l’activité de production robotique)  était arrivée un peu plus tôt ce mois-ci. Elle se tourna vers son compagnon, occupé à planter un nouvel arbre dans la propriété (il refusait de confier cette tâche aux serviteurs robots).

— Tu veux voyager où, ce mois-ci ? lui lança-t-elle, guillerette. J’ai une offre pour l’Afghanistan. Le pays est magnifique depuis l’avènement robotique.

Il lui lança un regard noir.

— On a déjà fait le tour du monde deux fois. Je veux avoir du temps pour me mettre à la guitare, à la chanson, où apprendre une langue étrangère.

— Pfff ! Les robots font ça très bien.

— Les robots voyagent aussi très bien tout seul.

— Tu m’as comprise… Pourquoi tu tiens tant à travailler ? Alors qu’on pourrait passer notre vie à bourlinguer, à aller au cinéma, à visiter des musées, à s’amuser dans des parcs d’attraction, ou à claquer notre rente universelle en shopping.

— Victor m’a dit que Marie avait monté sa boîte. Ça à l’air sympa.

— Tu plaisantes ? Quel intérêt de se lever à cinq heures du matin pour bosser comme un âne alors que tu sais d’avance que les robots feraient mieux que toi ?

— Parce que j’ai envie d’un projet qui me motive. Mathieu a bien décidé de travailler dans la physique nucléaire : les robots lui ont aménagé un lieu de travail et lui confient des tâches qui le stimulent intellectuellement.

Elle coupa court à la conversation en s’installant avec sa tablette sur le canapé pour organiser sa nouvelle séance de shopping dans le centre-ville. Décidément, elle n’arrivait vraiment pas à le comprendre.

 

Dans un monde idéal…

 

6 réflexions au sujet de « Un monde idéal où l’humanité peut enfin se reposer (2) »

  1. J’ai vraiment pas envie de vivre sous l’air robotique ! Les humains passeront leur vie à manger, se reposer, regarder la télé, manger sans faire aucune activité compliqué que ce soit… Attendez-moi les robots ! J’arrive !!!

    • Il y a juste un petit détail à régler : construire nous-mêmes ces robots ou, si on n’est pas assez forts, simplement fabriquer une machine à voyager dans le temps qui nous emmènera à cette époque bénie 😉

Laissez un commentaire...