Génie disney lampe magique aladdin

Un monde idéal où l’œuvre parfaite est créée

 

Génie disney lampe magique aladdinLe fier auteur K. Heskadou (toute ressemblance avec un écrivaillon existant serait purement involontaire et fortuite), désespérait devant les pages noircies de son dernier roman. Des paragraphes mal découpés, du vocabulaire trop simpliste, des descriptions maladroites, tout était décidément trop mauvais. Il grilla encore plusieurs heures inutilement, puis se résigna à noyer son manque de génie dans son cinquième kebab de la journée.

Las ! Alors qu’il se faisait une joie de déguster une viande inconnue dégoulinante de sauce, le gentil commerçant lui vendit un délice frelaté. Outré par sa mauvaise digestion, le jeune auteur porta réclamation auprès de ce restaurateur indélicat, qui, loin des clichés habituels, se confondit en excuses :

— Yallah ! Icoute mon frire, puisque ti dis qui mon kebab il est pas bon, je peux t’iffrir un chameau, un tapis, ou une lampe magique, gratuite. Cadeau.

— Magique ?

— Si, si, il siffit que tu la secoue, i le ginie il sort.

Intrigué mais un poil dubitatif, notre vaillant auteur attendit de rentrer chez lui avant de frotter son instrument (et ensuite la lampe). Quelle ne fut sa surprise lorsqu’une fumée bleue s’en échappa ! Un génie fort sympathique, au doux nom de Gaspard (prénom visiblement courant au Maroc) lui proposa d’exaucer un seul et unique vœu (être sympathique n’empêchait pas d’être radin).

— Je veux créer l’œuvre la plus parfaite qu’aucun être humain n’ait jamais créé. Meilleure que les chansons de Didier Barbelivien.

— Accordé ! hurla l’être céleste d’une voix ample, tandis que des éclairs sortaient de ses mains.

 

Trois semaines plus tard, l’écrivain mettait un point final à l’œuvre de sa vie, le roman parfait en tout point. Bon, se dit-il en se frottant les mains, plus qu’à m’échapper de cette putain de lampe et mon œuvre pourra irriguer les esprits de cette planète.

 

Dans un monde idéal…

 

 

Je ne remercie pas Anna Sam pour cette idée, parce que ce serait avouer qu’elle ne vient pas de moi (mais vous pouvez quand même aller faire un tour sur son blog ici, merci pour l’idée Anna 😉 ).

 

10 réflexions au sujet de « Un monde idéal où l’œuvre parfaite est créée »

Laissez un commentaire...