Un monde idéal où on balance les handicapés à la mer

 

escalier handicap— Rachid, j’ai un doute. Cette loi était-elle vraiment nécessaire ? Tous ces pauvres gens que nous avons sacrifiés, parce qu’ils étaient un poids à notre société…

— Il ne faut pas, monsieur le député. Grâce à votre action, notre économie a été sauvée.

Les moteurs du hors-bord stoppèrent d’un coup. Rachid toisa le député du haut de ses jambes, surplombant son fauteuil roulant.

— Regrettable accident de la route, il est vrai. Bon, ce n’est pas tout. Mais j’ai rendez-vous avec votre successeur dans une demi-heure.

Sans plus de cérémonie il agrippa son supérieur par la veste et le jeta à la mer.

— Et merci ! cria-t-il en faisant de nouveau hurler les moteurs du bateau.

L’eau s’infiltrait dans les vêtements et les chaussures du député. Celui-ci battait vainement des bras afin de se maintenir le plus longtemps possible dans un monde qu’il avait contribué à façonner, dans un monde débarrassé des parasites sociaux.

 

 Dans un monde idéal…

 

 
 

2 réflexions au sujet de « Un monde idéal où on balance les handicapés à la mer »

  1. Quelle bonne idée ! Ca allegerait le poids sur la Sécu… Après, on pourrait continuer avec les vieux… Et pourquoi pas les fumeurs ?? Ah, euh, non, merde, ma copine fume… 🙁

    Bonne idée et bravo, ce genre de loi fasciste retournée a l’envoyeur ! 😀

Laissez un commentaire...