paysan autrefois moyen age

Un monde idéal où on ne fait que des bonnes choses comme autrefois

 

paysan autrefois moyen age— Père Gustave !

Le petit Louis courait difficilement sur le sol boueux. Ses sabots (faits comme autrefois) lui écorchaient les pieds jusqu’au sang. Il pénétra dans l’église en hurlant.

— Père Gustave ! Bernard est encore possédé !

Le prêtre, occupé à dévorer sa maigre soupe de rutabaga (faite comme autrefois), laissa tomber sa cuillère dans le bol. Il cracha au sol, sortit une flasque d’alcool de poire (fait comme autrefois) du fond de sa soutane et en but une rasade. 

— Papé dit que c’est une crise d’épiletsie ! reprit Louis. Et qu’il faut des médicaments !

— Ton Papé à tort. À son époque, on ne faisait pas les choses comme autrefois. Et c’était mal. Dis à Raymond de pratiquer deux saignées et un lavement. Puis de frotter ses yeux avec du sel (fait comme autrefois). Cela fera sortir le démon. Je viendrai à la tombée de la nuit.

Rassuré, le petit Louis repartit à la ferme. Heureusement que le Père Gustave était là pour lui indiquer les bonnes choses à faire, comme autrefois.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Un monde idéal où on ne fait que des bonnes choses comme autrefois »

    • Oui, le sel dans les yeux, c’est très efficace pour soigner tout un tas de maladie (rhume, grippe, problème thyroïdien, cancer, etc. etc.). Les remèdes comme autrefois, il n’y a que ça de vrai 🙂

Laissez un commentaire...