bébé évian

Un monde idéal où on peut s’offrir des cures de jouvence (à prix cassés)

 

bébé évianLorsque papi Bernard pénétra dans le bain gluant de cellules souches, il ne s’inquiétait pas outre mesure. Malgré l’apparente inexpérience de l’infirmier, l’absence de généticien certifié et la propreté douteuse des locaux. Ce fut uniquement lorsque le laser chauffé à blanc vaporisa les marqueurs et qu’une étrange odeur ferreuse envahit l’atmosphère que des sueurs froides parcoururent son dos.

Il gigota dans sa cage pour atteindre le bouton d’arrêt d’urgence. En vain.

Le processus stoppa naturellement au bout d’une quinzaine de minutes. À sa sortie de l’incubateur, il put constater l’ensemble des dégâts. Plus aucun poils sur le corps, une voix aiguë, et un pénis de la taille d’un spaghetti mi-cuit : le miroir lui renvoyait à présent l’image d’un enfant de huit ans.

Il grimaça, lui qui souhaitait rajeunir à trente-cinq ans afin de conserver une certaine maturité.

Tandis qu’il se passait la main sur le visage, il se dit que c’était la dernière fois qu’il acceptait une offre Groupon à -50% sur un centre de rajeunissement de quartier.

 

Dans un monde idéal…

 

6 réflexions au sujet de « Un monde idéal où on peut s’offrir des cures de jouvence (à prix cassés) »

    • Merci pour le compliment (surtout venant d’un auteur expérimenté, ça fait toujours plaisir 😉 ). Mais je ne suis pas sûr que beaucoup de femmes aiment les spaghettis mi-cuits, il risque de chercher longtemps 🙂

Laissez un commentaire...