Un patient dans un scanner IRM

Un monde idéal où plus personne ne ressent de douleur

 

Un patient dans un scanner IRMLorsque le scanner cessa de bourdonner, Evelyne alla directement rejoindre le médecin dans le box.

— Vous avez une fracture du tibia depuis plus d’une semaine… annonça-t-il en soupirant.

— Encore ? s’étonna-t-elle. Pourtant, je n’ai rien fait d’autre qu’une chute du troisième étage.

— Elle est gangrénée. Cette fois, vous n’échapperez pas à l’amputation. Je vous avais prévenue. Est-ce vous pensez à faire vos exercices MYOV chaque matin ?

— Vous voulez dire les trucs pour voir si je ne me suis pas tranché la langue avec les dents ou si mes yeux ne vont pas tomber ? Oui…

Le médecin soupira.

— Si c’était vraiment le cas, vous auriez détecté votre fracture. Le corps humain est fragile. Regardez l’état de votre main, la peau est boursouflée et la chair à vif…

— Mais les œufs allaient être trop durs !

— Vous ne devez pas la plonger dans l’eau bouillante ! Votre corps ne parle pas pour vous ! Soyez plus prudente, voyons !

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

4 réflexions au sujet de « Un monde idéal où plus personne ne ressent de douleur »

    • Oui, il y a une vraie maladie (enfin un problème génétique, je crois) où les gens ne ressentent pas la douleur. Si mes souvenirs sont exacts, je crois même qu’on en parle dans un épisode de Dr House 😉

Laissez un commentaire...