choisis-ta-france

Un monde idéal où tous les vrais bons français (de souche) restent entre eux (Partie II)

 

choisis-ta-france.jpgL’écran géant place Darcy dévoilait les images du dernier charter en train de décoller, sous leurs yeux émus. Une vague de joie déferla soudain.

— Enfin tranquilles ! souffla de soulagement Antoine en serrant sa compagne dans les bras. Entre nous, entre blancs, entre catholiques, entre français de souche, entre gens convenables. Finis, les problèmes sociaux, la crise économique, le réchauffement climatique ! Et ces sous-cultures minables que nous n’aurons plus à supporter : les couscous-merguez qui ne faisaient que nous voler dès qu’on avait le dos tourné, les femmes de ménage portugaise et leurs accents pourris, les niakwé et leurs restaurants à la nourriture avariée, les noirs et leur rap de merde, les
allemands et leurs saucisses bières dégueulasses, les youpins, les ritals, les métèques, les protestants, les roux, les gauchistes et tout le reste. Toutes ces affreuses minorités ne pourront plus nous faire souffrir ! 

Ils relâchèrent leurs étreintes, et se retournèrent pour partager ce moment avec leurs voisins.

 

Ils étaient seuls. 

 

Dans un monde idéal…

 

 

 

6 réflexions au sujet de « Un monde idéal où tous les vrais bons français (de souche) restent entre eux (Partie II) »

  1. @ Robert : Probablement pas, nous sommes tous des fils / filles d’immigrés 😉
    @ Aurélie : Choisis ta France ! Celle des monstres Niakwé qui nous envahissent et dévorent nos enfants en laissant les portes de l’immigration grandes ouvertes, ou celle du mignon petit chaton
    (français) heureux de vivre sur un territoire sans noirs / homosexuels / roux / communistes / etc. 🙂
    @ J. heska : Usurpateur d’identité ! Mais c’est vrai que tu cites une de mes nouvelles, alors ça va 😉

Laissez un commentaire...