symbole danger biologique

Un monde idéal où une (autre) pandémie très virulente atteint l’humanité

 

symbole danger biologique Les militaires, enchâssés dans leurs combinaisons stériles, pénétrèrent en force dans l’hôpital, bloquant les issues, coupant les lignes téléphoniques, condamnant les fenêtres et séquestrant les patients et le personnel dans le bâtiment. Une infirmière courut à leur rencontre.

— Pour qui vous prenez-vous ? Vous n’avez pas le droit !

Le lieutenant la poussa violemment contre le mur.

— Nous avons appris qu’il y avait des cas de grippe belge ! Vous connaissez la procédure, et pourtant vous n’avez rien fait !

— Vous êtes fous… Ces gens ne vont pas mourir, ils ont seulement la…

— Lieutenant, ils sont ici !

Le soldat se retourna et fonça au premier étage. Une trentaine de contaminés étaient présents, facilement repérables à leur détestable habitude de se précipiter aux toilettes toutes les 13 minutes.

Le militaire se mordit la lèvre inférieure. La grippe belge, ou la grippe de la chiasse. Le pire des fléaux.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

5 réflexions au sujet de « Un monde idéal où une (autre) pandémie très virulente atteint l’humanité »

Laissez un commentaire...