Un monde idéal où la guerre inter-générationnelle est déclarée

 

Les deux pneus avant de la voiture de Patrice éclatèrent brusquement. Il eut à peine le temps de comprendre qu’un
bras pulvérisa la vitre côté conducteur, l’attrapa par le col et l’expulsa. La bande de trentenaires le plaqua sur le capot.

Ben alors, vieux con ! On se promène ?

Laissez-moi ! répondit Patrice, sous le choc. Je fais ce que je veux ! J’ai payé !

Ben voyons. Vous êtes tous pareils. Vous avez pollué l’atmosphère avec vos énergies fossiles, l’eau avec vos
phosphates, la terre avec vos engrais. Vous avez ruiné l’économie, aliéné la plupart des êtres humains. Et quand le toit de la baraque s’effondre, que c’est à nous de nettoyer vos merdes, vous
vous pavanez dans vos bagnoles et nous sortez des « j’ai payé ».

Patrice ne pipa mot. Ses amis l’avaient pourtant prévenu. Un des trentenaires leva un cutter devant ses yeux. L’homme
se débattit. Mais cela ne servait à rien, il le savait. Il allait devoir régler l’addition au prix fort.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

‘; document.write(str); } // ]]>


2 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la guerre inter-générationnelle est déclarée »

  1. Wow, violents, les nouveaux jeunes !

    C’est vrai qu’en même temps, ils risquent de nous demander des comptes un jour… J’espère juste que ça sera moins, euh, direct^^

Laissez un commentaire...