Un monde idéal où la nature se rebelle

 

3685207199_af7f9bac43.jpg— Attention ! hurla Cassandre.

La voiture, enterrée sous une marée de bourdons, avait soudainement quitté la route pour se diriger droit sur Hector. Un bruit
sourd résonna, suivi d’un craquement écœurant. Les bourdons se jetèrent sur le corps gesticulant.

— Il faut le sauver !

— C’est trop tard ! cria Fred en lui agrippant le bras. Il faut partir !


Les hordes de chiens et de rats avaient ravagé les rues dans la matinée. Et à présent que les guêpes, les araignées et les
fourmis arrivaient en masse, annihilant toute forme de vie sur leur passage, le simple exode était devenu panique. Cassandre courait. Les véhicules de l’armée bourrés d’insecticides bloquaient
les carrefours, des hommes en combinaison faisaient de grands signes aux civils pour qu’ils quittent la zone au plus vite.

Le combat était perdu d’avance. Les villes tombaient une à une. Personne n’y pouvait rien.

Soudain, un bruit déchira le ciel. Cassandre leva les yeux. Le soleil disparut derrière une vague sombre. Des corbeaux… Des
millions de corbeaux. Qui s’abattirent sur eux.

 

 

Dans un monde idéal…

 


9 réflexions au sujet de « Un monde idéal où la nature se rebelle »

  1. Peut être que les pigeons et les rats nous fileraient un petit coup de patte? Non parce qu’on leur a vraiment amélioré l’ordinaire depuis qu’on construit des villes… On ne serait pas les seuls
    ingrats sur cete terre?

  2. Ok, il m’a fallu beaucoup de temps pour lire ta nouvelle^^
    La première fois, j’suis venue, j’ai regardé la photo, j’ai fermé l’onglet, ahah^^
    Et ben la nouvelle est bien comme je l’imaginais, cauchemardesque (quoi d’autre avec une araignée en guide d’illustration, franchement ?)
    Tss pense un peu à tes pauvres lectrices^^

    *traumatized*

    • Pour me faire pardonner, je ferais bientôt une nouvelle avec de mignons petits châtons 😉 Je reconnais que la photo est vraiment pas belle, ma copine aussi a eu du mal à lire la nouvelle (elle déteste les araignées) 😉

Laissez un commentaire...