Un monde idéal où le « danger Facebook » est enfin reconnu par les autorités

 

La brigade mobile se dirigea directement sur eux.

— Mesdemoiselles, Messieurs, bonjour. Papiers, s’il vous plaît.

Les jeunes se levèrent de l’herbe et tendirent leurs cartes. Les agents relevèrent les identités en pianotant sur leur
PAD.

— Alors, qu’est-ce qu’on fait dans le parc ? lança le chef de patrouille.

— Ben… Rien de particulier, il fait beau, on discute…

— Comme sur Facebook ?

— Ah non, on n’est pas des tarés !

L’officier leva un sourcil soupçonneux. Le lieutenant à ses côtés lui fit un signe négatif de la tête. Aucun n’était référencé
sur Facebook. Du moins avec une vraie identité.

— Vous êtes amis ?

— Oui… Enfin non. On est des connaissances…

— De Facebook ?

— Non, non. Du lycée.

L’agent jeta un œil aux bouteilles de bière au sol.

— Il y a des jeunes qui ont fait une rencontre Facebook dans le coin il n’y pas longtemps, un apéro. Vous êtes au
courant ?

— Non, monsieur l’agent. Nous on se bourre la gueule et on fout le bordel, mais c’est un apéro tout court. On est pas des
crimin…

— Vous discutiez de quoi ?

— Euh… Rien de particulier. De tout.   

— Précisément ?

— Ben… Chais pas. Du temps qu’il fait. De l’hiver qui a été long.

Aussitôt, un agent montra son PAD au brigadier qui émit un sourire carnassier.

— C’est bon, on les embarque. Ils nous raconteront leurs salades au poste. Il y a au moins 340 groupes Facebook sur cette
thématique, je suis persuadé qu’ils sont l’un d’entre eux.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 


7 réflexions au sujet de « Un monde idéal où le « danger Facebook » est enfin reconnu par les autorités »

  1. C’est un peu comme les Flashmob et toutes les autres manifestations liées à Internet, il y a un effet de mode, des trucs qui vont s’éteindre naturellement, des trucs qui vont rester et qui vont
    rentrer dans la culture populaire.

    Et dans quelques années, pour les apéros FB, je suis sûr qu’on pourra dire : tout ce bordel pour ça ???? 🙂

  2. Ils ont aussi voulu organiser un apéro géant pas loin de chez moi il y a quelque semaines, mais ça a été un fiasco. En même temps, en Ardèche, ils pouvaient pas espérer grand chose; on a quasiment
    que des retraités.

Laissez un commentaire...