Un monde idéal où les causes du réchauffement climatique ne sont pas anthropiques

 

L’homme gratta les
croûtes sous sa barbe et replaça sa capuche détrempée sur son crâne. Il frappa de toutes ses forces
l’écorce pourrie de l’arbre, réussit à en détacher quelques morceaux malodorants, et rejoignit son abri
sommaire.

Sa compagne se réchauffait en jetant des restes de magazines dans les
braises.

On devrait partir à l’est, lâcha-t-il en débitant le bois. J’ai croisé un groupe de
survivants à côté des ruines de la station. Il paraît que le climat est moins aléatoire, là-bas.

Regarde, dit-elle, en lui tendant une page. C’est sur la conférence de Copenhague.
Ils voulaient limiter les… émissions de
CO2 d’origine in… dustriel et
automobile. Pour éviter le bouleversement climatique.

L’homme jeta un œil puis lança la feuille dans les flammes.

C’est quoi CO2?

Boarf. Le bouc émissaire de l’époque. Ils y croyaient
vraiment.

L’homme porta à sa bouche un morceau de bois qu’il mâchouilla longuement.

Demain, je ferai des provisions. On ne peut plus rester à croupir ici.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

 
 
 

8 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les causes du réchauffement climatique ne sont pas anthropiques »

  1. C’est vrai que la théorie du « c’est pas nous » est une hypothèse, après je ne sais pas sur quelles bases elle s’appuie… ^^

    Mais c’est vrai que si le réchauffement n’est pas dû à notre activité sur cette planète et si on n’était pas capable de l’arreter… On sera dans la mouise XD

    • Il y a pas mal de docs qui traînent sur Internet, mais elle est souvent associée à des mouvements conspirationnistes, donc à prendre avec un « certain » recul. Toutefois, quelques arguments sont assez troublants. En gros, ils affirment que l’Homme a une part très négligeable dans le RC, et que le principal responsable est le soleil. D’où cette nouvelle qui a germé dans mon esprit, et que tu résumes très bien : s’il se trouve qu’ils ont raison, on est vraiment dans la mouise 😉

  2. Je pense que du coup c’est encore plus pessimiste. De plus, personne n’y pense donc si c’est le cas rien n’est prévu pour^^
    Mais bon, les sommets et autres conférences sur le sujet sont là pour ça, non ? On y croit on y croit !
    (un peu de naiveté n’a jamais fait de mal à personne xD)

    • C’est vrai que c’est desespérant sur le fond : on ne peut rien y faire, la planète se réchauffe et on va crever… 🙁 Bon après c’est pas pour ça qu’il faut polluer, ou arrêter de trier, ou émettre des quantités phénoménales de saloperie chimique et de CO2 dans l’atmosphère. Mais c’est un peu pour ça que j’ai fait cette nouvelle (ouah, je suis un grand donneur de leçon), surtout quand on voit le consensus qui se dessine à l’heure actuelle où, si nous arrêtons d’émettre du CO2, nous sauverons la planète : ne faut-il tout de même pas se poser la question, juste au cas où notre hypothèse se révèle fausse ?

  3. Petite précision (comme j’ai eu qq remarques par mail + facebook) :
    1. Je ne remets pas en cause la réalité du réchauffement climatique
    2. Cette nouvelle est une fiction qui ne présente pas mon opinion (sinon avec les horreurs que j’ai balancé précedemment, on pourrait dresser un sacré tableau de moi) et qui n’avait même pas
    vocation à entrer dans le débat sur les causes du RC, mais à simplement s’interroger (et encore) sur : « et si c’est pas nous, qu’est-ce qu’on a prévu? »

    J’espère que quand j’ai fait ma nouvelle sur les nazis qui gagnaient, vous n’avez pas cru que c’était mon souhait 😉
    Voilà !

  4. Spécialiste de l’avenir la petite sirène de Copenhague remercie Mark(un peronnage de la nouvelle à venir)d’avoir réparé les toilettes.CA DEBORDE!!!***désolé pour la mauvaise adresse de ce
    message***Bonne soirée de fin d’automne.

Laissez un commentaire...