Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/5/d423693020/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 275

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/5/d423693020/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 275

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/5/d423693020/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 275

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/5/d423693020/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 275

Un monde idéal où les hommes ne pensent (enfin) plus avec leur quéquette

 

quequette_fleurs.jpgCéline déboutonna son chemisier, remonta sa poitrine, détacha ses cheveux qu’elle laissa filer le long des épaules, et travailla un regard attendrissant. Encore plus irrésistible que
le Chat Potté dans Shrek.

Elle s’avança dans le couloir et se planta devant Cyril, qui remarqua à peine sa présence. Nullement désarçonnée, elle se pencha sur son bureau
en mordillant son doigt.

— Dis-moi, minauda-t-elle. Je suis dé-so-lée, mais j’ai un empêchement pour la réunion de ce soir. Ça t’embêterait de t’y rendre à ma
place ?

Il leva la tête, fourra son regard dans son décolleté, soupira, et replongea dans son rapport.

— Je ne peux pas. Je suis déjà d’astreinte sur STIH. Et c’est ton tour.

— Demande à Henri de te remplacer, insista-t-elle en se penchant encore plus et se passant la langue sur les lèvres. Je t’en serais très…
reconnaissante.

Il souffla.

— Tu as entendu ? Je ne peux pas.

Céline se releva, vexée. Elle s’isola dans son bureau et téléphona à son petit-ami.

— Ouais, le resto est annulé. À cause des mentalités, qui ont bien changé…

 

Dans un monde idéal…

 



Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/5/d423693020/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

6 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les hommes ne pensent (enfin) plus avec leur quéquette »

Les commentaires sont fermés.