Un monde idéal où l’espace est à la portée de tous

 

ascenseur-spatial.jpg

Les yeux émerveillés du petit Antoine se posèrent sur le câble profondément ancré dans le sol, et le suivirent haut dans le
ciel, à en devenir invisible. Il tenait la main de sa maman, et avançait prudemment dans le sas qui les mènerait à la cabine. Un bourdonnement sourd résonnait, elle lui expliqua qu’il s’agissait
d’électroaimants qui maintenaient l’ascenseur spatial dans le rail magnétique.

 

On l’installa sur un siège, à côté des hublots. Un steward aida sa maman à le ceinturer. Il avait un peu peur, surtout que la
maîtresse lui avait affirmé qu’il allait être écrasé très fort à cause de l’accélération. Sa sœur lui avait même dit que certains passagers en étaient ressortis les os en bouillie. Mais il se
doutait qu’elle mentait, elle était arrivée saine et sauve avec son papa hier à l’hôtel orbital « Espace pacifique ».

Un hologramme virtuel s’afficha dans le couloir axial, une femme habillée de l’uniforme des conducteurs d’ascenseurs (il voulait
faire le même métier plus tard). Elle leur souhaita la bienvenue, et décrivit les règles à suivre. C’était ennuyeux.

Il se concentra immédiatement sur Toys Story 15, que le steward avait chargé sur son écran. Il entendit à peine le décompte, la
dernière tradition des vols spatiaux, qui, une fois arrivé à son terme, propulserait la navette en moins de deux heures en orbite géostationnaire autour de la belle bleue.

 

 

Dans un monde idéal…

 


11 réflexions au sujet de « Un monde idéal où l’espace est à la portée de tous »

    • Et ben non ! Pas de suite (enfin, pas dans l’immédiat). Une nouvelle un peu différente, sans chute, sans forcément montrer les méfaits d’une technologie. Un truc un peu expérimental, quoi 😉

    • Un petit coup de déprime ???? Dis-toi (enfin j’espère) qu’il y aura toujours des contrées sauvages et inexplorées à découvrir, là où la main de l’homme n’a jamais posé le pied  !!!

Laissez un commentaire...