Un monde idéal où les pluriels irréguliers n’existent plus

 

 

poulain.jpgLe poulain s’ébattait dans l’enclos, fringant, joueur, heureux d’avoir enfin un vaste espace à disposition. Manuela leva les œils vers le soleil
piquant, et se reposa sur la barrière, à côté de sa meilleure amie Anita.

Il est magnifique.

Elle la sentit sourire.

C’est le plus beau des chevals, déclara-t-elle après un long silence. Il était
couvert de pous quand je l’ai acheté. Sylvain en était le propriétaire. J’ai négocié pendant trois heures dans sa salle aux vitrails. Il ne voulait pas le céder, mais il a fini par succomber à
mes arguments… amicals.

Le fougueux animal passa devant la barrière.

Il a beaucoup de potentiel. On va gagner des compétitions. Un jour, on sera dans tous
les journals. Couverts de cadeaus et de bijous. Et les ciels résonneront de nos exploits.

Tu as les œils rivés sur lui. Tu as l’air de vraiment l’adorer. Si tes aïeuls voyaient cela, ils seraient très fiers.

Manuela inspira.

Ne parlons plus de mes problèmes familials. Ils sont derrière moi, à
présent.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

 



8 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les pluriels irréguliers n’existent plus »

  1. Si les pluriels irréguliers n’existent plus, alors pour quoi as-tu écris « les yeux » plutôt que « les oeils »?

    En tout cas, un monde idéal comme ça serait un bonheur pour tous les profs de français: plus besoin de faire des remarques aux élèves sur le pluriel de tel mot, ni de faire apprendre la fameuse
    « comptine »: bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou, qui ont tous un pluriel en -oux (mode prof de français off)

  2. Arf, je l’avais pas vu celui-là ! Corrigé, merci beaucoup 🙂
    A l’origine, j’allais même plus loin dans le texte en supprimant le double tt, pp, mm, en ne mettant que des verbes à l’indicatif (plus de subjonctif), etc. Mais le etxte devenait incompréhensible
    🙂

  3. haha ! certes !
    Déjà au 1er « les oeils » j’ai sursauté, me disant, mais qu’est-ce qu’il fait ! ça fait vraiment bizarre cette « orthographe », puis finalement ça fait des trucs marrants.

Laissez un commentaire...