Un monde idéal où les procédures judiciaires sont très complètes

 

Procès-Verbal

 

Faisant acte de l’accusation de M. Bastien Rubillad (foulure à la cheville sans incapacité après déséquilibre sur un
quignon de pain au passage piéton), le tribunal condamne les parties selon les dispositions suivantes :

 

– Ville de Rotiniou sur Marne : Négligence dans le nettoiement de la voirie : 12 millions
d’euros.

– Bonne brioche : Négligence dans la prévention et l’information des clients sur l’élimination des
déchets : 5 millions d’euros.

– BIITIPI : Négligence dans la qualité de la peinture du passage piéton offrant peu d’adhérence : 1
million d’euros.

– Agro Industrie : Négligence dans l’utilisation de farines spécifiques provoquant un degré d’élasticité de la
croûte trop importante : 100 000 euros.

– Chaussure pro : Négligence dans la fabrication des semelles n’offrant pas un coefficient d’adhérence
adéquat : 56 000 euros.

 

Les autres parties (Hôpital de Pitivier en Jarrez, société de construction des feux piétonniers, fabricant
d’emballage, régie des publicités, etc.) ont été relaxées.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 

‘; document.write(str); } // ]]>


2 réflexions au sujet de « Un monde idéal où les procédures judiciaires sont très complètes »

    • J’ai essayé d’aller encore plus loin (parce que attaquer un fabricant de pain pour une élasticité trop importante de la croûte, je crois que ça ne se trouve pas ailleurs… enfin, peut-être aux Etats-Unis 😉 ) 

Laissez un commentaire...