Un monde idéal où le suicide n’est pas un acte délibéré

 

 

4644662201_abc6873dd5.jpgLes larves de douves, après plusieurs jours de lutte acharnée, percèrent enfin la coquille semi-molle de leurs œufs. Là, elles découvrirent leur nouvel environnement, bien au
chaud dans un foie irrigué par de nombreux vaisseaux sanguins.

L’appétit décuplé par leur longue gestation, elles s’attaquèrent voracement aux tissus
chauds et juteux.

Puis, la faim grandissante, elles se décidèrent à migrer lentement vers d’autres
organes : poumons, cœur, pancréas, organes génitaux.

Quelques semaines plus tard, alors que l’hôte commençait seulement à ressentir les
effets physiques du grignotage intérieur (une simple fatigue), les douves arrivèrent à maturation. L’une d’entre elles quitta son refuge et migra dans le cerveau, où par l’intermédiaire de ses
longs filaments tubulaires, elle prit le contrôle des points stratégiques. Et elle réfléchit à la meilleure façon d’intervenir. Allait-elle obliger son hôte à avaler des médicaments, lui demander
de se trancher les veines dans la baignoire, le forcer à sauter par la fenêtre de son bureau ? Finalement, elle profita du métro qui arrivait pour lui ordonner de se jeter sous ses
roues.

 

La mort de l’hôte, provoquant instantanément la décomposition des premiers tissus,
activa la croissance accélérée des douves qui se frayèrent un chemin à travers les chairs pour y déposer leurs œufs microscopiques à la surface de l’épiderme. Puis, elles
moururent.

Lorsqu’un nouvel hôte se présenta et effleura les oeufs, ceux-ci passèrent à travers
les pores de la peau directement dans les vaisseaux sanguins, se fixèrent sur le foie, en attendant, patiemment, que
vienne leur heure.

 

Pour un nouveau miracle de la nature.

 

 

Dans un monde idéal…

 

 



11 réflexions au sujet de « Un monde idéal où le suicide n’est pas un acte délibéré »

  1. Ah, ouf, merci mon dieu, merciiii Jieska ! Je le fais tout de suite, enfin si j’ai le temps avant d’être …
    AAAAAa parasite, sort de mon cerveau ! Non, je paierai paaas, aaaaaaa

    • Tout va bien, tu peux encore t’en sortir : il faut que tu retires tout ton argent liquide et tu l’envoies à l’adresse suivante : 8 chemin des XXXX, Dijon (pour M. J Heska). Et avec toute ma concentration et mon énergie mystique, j’arriverai à te sauver de ce vilain parasite dans ton corps 😉

  2. Arghhhh c’est beurk!! m’enfous je touche jamais les morts de tout façon!!!
    Je continue la lecture!! (Tu vois, quand je te disais que j’avais du retard!!)

Laissez un commentaire...