Un monde idéal où l’être humain s’aventure vers l’infini (et au-delà)

 

4277436052_b81996687f.jpg

Le choc léger résonna dans la structure du vaisseau. Le Commandant
Emmanuel Bouillon fixa ses coéquipiers.

J’y vais. Appliquez la procédure.

Il quitta son poste et s’engagea le long du couloir axial. Son cœur battait. À peine deux heures qu’ils étaient
arrivés en orbite d’Oriona, et, déjà, un étrange vaisseau extra-terrestre les avait approché.

Soixante-dix ans passés dans une enceinte cryogénique, une femme et trois enfants laissés sur Terre – et qu’il ne
reverrait jamais – pour être le premier à quitter le berceau de l’humanité.

 

Un frisson envahit sa colonne. Il se posta devant le sas. L’indicateur de pression passa au vert et la porte
s’ouvrit. Une silhouette se détacha. La mâchoire du Capitaine se décrocha.

Bonjour les gars, on vous attendait avec
impatience !

Des… des humains ? bégaya Emmanuel.

Major Quewill, commandant de la colonie terrienne 84-A d’Oriona.

Co… Comment…

Hyperespace. Les bases théoriques ont été jetées trois ans après votre départ. Sept minutes de trajet pour
rejoindre n’importe quel point de la galaxie. Alors on a un peu d’avance… Désolé mon gars, mais les lauriers, c’est pas pour aujourd’hui.

 

 

Dans un monde idéal…

 




14 réflexions au sujet de « Un monde idéal où l’être humain s’aventure vers l’infini (et au-delà) »

  1. Mdr, le pire c’est que je me suis dit « ah tiens ce nom me dit quelque chose »

    … Je peux être très lente à la détente, des fois^^

    Très bonne histoire ! J’adhère ! =D

    • ça doit être le « commandant », ça transforme n’importe quel homme 😉 (* s’imagine avec un beau costume bien coupé avec de grosses médailles et récitant des dialogues du genre « Sauvez-vous Scotty, je vais les retenir !*)

  2. Et voilà, Emmanuel, tu es une star de la SF, j’espère que ça te fais plaisir ! Tu as de la chance, à la base tu portais un pyjama Star Trek ancienne génération bien moulant 🙂
    Ah oui, si tu veux que je retires ton nom pour ne laisser que le « Emmanuel », dis-le moi, je voudrais pas plomber ton référencement ou autre 😉

  3. Ahahahah, merci ! 😀

    (t’inquiete pour le nom, c’est bon 😉 )

    Outch… 70 ans perdus, dans la cryogénisation, pour pas grand chose, c’est dur.. Mais mine de rien, cette histoire est très crédible… 😉

    Par contre, j’dois avouer que ce genre d’expériences est tentante… *pouf*, 70 ans plus tard, médecine améliorée, durée de vie allongée, et technologie… Science fictionnique ^^

    (tain, ca fait plaiz de se retrouver dans un monde idéal ;D )

    • Hi hi, ravi que ça te fasse plaisir 🙂 Oh oui, si j’avais la possibilité de me cryogéniser et de renaître dans le futur, je signerai tout de suite 😉 Je crois que je suis né cent cinquante ans trop tôt. Mais bon, ma copine / mes parents / amis / etc. ne veulent pas me suivre, alors il va falloir que je me contente de notre époque (et puis bon, je vivrai peut-être assez vieux pour connaître le début de l’ère spatiale grand public 🙂 )

  4. Très bonne histoire. Dur quand même quand on se met dans le tête du pov’gars congelé pendant 70 ans pour rien…
    Je sais qu’il existe au moins une boite américaine qui cryogénise les gens dans l’espoir de les faire revivre dans le futur. Evidément, plus tu paies cher, plus t’as de chance que ça marche. 🙂

    • Il paraît même que c’est un marché plutôt fleurissant. Si tu veux une formule moins chère, ils te congèlent uniquement la tête 😉 Bon, pour le moment, c’est une absurdité scientifique, mais il paraît qu’ils avancent petit à petit vers quelque-chose de viable. Après, il faudrait congeler quelqu’un de vivant pour le faire revenir à la vie, parce que s’il est déjà mort, et ben… double défi scientifique : décongeler sans détruire les cellules, et ramener à la vie 😉 J’ai d’ailleurs une novelle de ce type en tête, bientôt 🙂

  5. Pwa, j’adore vraiment la. Simple et efficace. C’est vrai que si on commence les voyages spatiaux il y’aura ce putain de risque ^^’ l’air con pour les ‘premiers’ colons

    • Voilà pourquoi il faudra bien réféchir avant de signer pour être congelé 70 ans dans l’espace 🙂 Merci pour ta viste, bien sympa ton blog. j’ai découvert grâce à toi Yui Yoshioka (pas facile l’orthographe 🙂 )

  6. Et franchement Il y aura toujours du monde pour se geler les noises pendant 70ans pour rien, juste pour le voyage, juste pour dire « J’ai été le 1er voyageur spatial cryogénisé »… et pour mourir
    comme dans 2001 a cause d’une IA barge ^^

  7. aaaaaaaa ma capsule est dans tes liens yeah !
    Spatiaaaaaaaaaaal ! *_*
    Dis donc, t’a écrit un roman pour un concours ? ! whaaaaaaa, c’est quoi !!??

    • Ben oui, elle y a toujours été 🙂 (bon, c’est vrai qu’avant il fallait aller chercher dans la catégorie lien et une page s’ouvrait où on voyait les liens, c’était plus compliqué 😉 ) Oui, j’ai postulé avec mon roman «  »pourquoi les gentils ne se feront plus avoir » » pour le concours Femme actuelle 2010 (en partenariait avec le nouveaux auteurs). Si je gagne, je serais publié et diffusé partout en France (à la Fnac et tout) 🙂 Mais bon, comme je disais, j’y crois pas trop…

Laissez un commentaire...