Un monde idéal où l’humanité fait de doux rêves

 

morphee.jpgTania s’agenouilla au sol et plaça les coudes sur le bord du lit. Elle joignit les mains et récita sa supplication journalière auprès de Morphée : « Je t’en supplie, Dieu du
sommeil, accepte de me délivrer… ».

Elle aspirait depuis des mois à passer une vraie nuit. Un repos réparateur, lourd, heureux. Elle n’en pouvait plus, une fois
lovée dans les draps, de ressasser les contrariétés qui lui faisaient, tous les matins, se réveiller toujours plus épuisée : sa supérieure tyrannique, son goujat de mari, ses enfants turbulents,
les soucis du quotidien…

Soudain elle se sentit tirée vers l’arrière. De puissants bras l’étreignirent et la serrèrent vigoureusement. Elle se débattit,
tenta de crier, d’appeler à l’aide, mais l’air lui manquait. Elle haleta, et au bout d’une dizaine de secondes, sentit un voile noir tomber devant ses yeux.

 

L’inconnu laissa sa victime assommée s’écraser sur le matelas. Puis, il la borda et lui souhaita une agréable nuit. Morphée
sortit alors une liste de sa poche qu’il consulta avec sérieux. Le prochain était un certain Dominique Pinon, insomniaque chronique.

Il s’étira les muscles, prêt à accueillir dans ses bras ce nouveau dormeur qui s’ignorait. Le marchand de sable avait plus de
chance, c’était moins épuisant, de lancer du gravier dans les yeux et regarder les gens se tordre de douleur jusqu’à épuisement…

 

 

Dans un monde idéal…

 

 


13 réflexions au sujet de « Un monde idéal où l’humanité fait de doux rêves »

  1. Il y a un truc encore plus radical que Morphée et le marchand de sable réunis pour s’endormir: la Ligue 1. Par contre ça peut aussi entraîner des dépressions pour les amateurs de foot (les autres
    ne craignent rien).

  2. Exact. Enfin 4h ce soir… et jdois me lever à 10 demain… je sens que la journée va être dure ! xD
    Non puis sur tes stats ça fait bien, ça fait une occupation nocturne !

Laissez un commentaire...